• Vienne a du changer ses dates habituelles et a un peu perturbé toutes mes habitudes. Obligé de renoncer au tournoi de Cosnac que j'apprécie pourtant beaucoup.

     

    Les habitués sont là. Grenoble doit être ville fantôme tellement ils sont venus nombreux. Et les habituels favoris : Gregory, Khorem, Christophe, Andréa, Jean-Philippe, etc..

     

    La formule a légèrement évolué. Toujours 8 9PG. Désormais le 1er à l'issu de cette phase va directement en grande finale. Juste prime pour celui qui sort en tête de ce parcours du combattant. Les 20 suivants se disputent les 4 autres places dans 4 ½ finale.

     

    Je démarre en fanfare avec Khorem d'entrée. Je rame un peu au début et une belle réponse à 3 (animal nommé Couard dans le Roman de Renard ? Le lièvre) me lance. J’enchaîne et sors 1er.

    Après une 2ème poule sans souci, ça se corse dans la 3ème avec Bernard Garnier, ancien président lyonnais. Il est très sympathique, je le revois toujours avec plaisir mais ça n'est pas un cadeau derrière un buzzer. Et finalement c'est un 3ème candidat dont j'ai oublié le nom qui nous met d'accord. Il réussit sa partie du jour et sort brillamment 1er. Je sauve l'essentiel en prenant la 2ème place.

    4ème manche contre C.Durant (Lyon). Il est en feu depuis le début du tournoi. Ca se confirme car je ne peux rien contre lui. Je sauve la 2ème place. Rien de dramatique mais ça semble râpé pour la 1ère place des qualifs.

    L'après-midi sera plus tranquille avec 4 poules facilement gagnées.

     

    C'est Gregory qui est en tête des qualifs, ayant fait carton plein.

    Pour ma part, 4ème place avec 94/96.

    Seule surprise des qualifs, l’élimination de Christian (Nîmes), finissant juste après le cut.

     

    Je retrouve en ½ finale l'autre parisien Christophe, les grenoblois Thibault et Stéphane et Jacques, dont je ne connais pas le club mais redoutable en littérature.

     

    Toujours un peu de mal à démarrer, sans que l'écart ne soit dramatique. Une belle réponse à 3 points me relance. La fameuse végétation du désert, l'acheb, qui avait déjà contribué à ma victoire lors du FAF contre Jacques à Montpellier. Même si c'est serré, j'arrive à sortir 1er, suivis de Thibault et Christophe.

    Aucun thème du 4ALS ne me rebute mais je choisis du classique : « Guillaume célèbres ». Je fais 4 grâce aux frères champions du monde de handball prénommés Guillaume et Bertrand : Gilles.

    Christophe et Thibault font 3 et c'est le parisien qui se qualifie au jeu décisif.

    Je commence idéalement mon FAF en trouvant à 4 l'actrice ayant joué Madame Claude dans un film de Just Jaeckin. Le film est nul, je n'ai pas tenu plus de 10 minutes quand j'ai essayé le regarder mais ça suffit pour se rappeler de la sublime Françoise Fabian. Que je fasse 4 en cinéma, c'est un signe :-) 2 questions plus tard, je mène 9/0. Il y 2 semaines, dans un FAF que j'avais également en main, j'avais complètement relancé Christophe par une énorme erreur. Donc pas de déconcentration... Pas de frayeur cette fois-ci car je conclus 12/0 sur la question suivante.

     

    Je retrouve en finale Gregory, Khorem, Jacques Colard et la toujours brillante Annie Gros.

    Gregory est toujours aussi impérial et j'ai beau exhumer la speakerine Arlette Accart je ne peux l'empêcher de sortir largement 1er. Je grignote petit à petit les points nécessaires et, avec les moyens du jour, j'assure la 2ème place. Khorem finit 3ème.

    Gregory fait 3 sur les personnalités dont le nom finit par Y. J'aurais peut-être fait 4 car j'avais Léon Bloy, auteur du Désespéré.

    Je prends les mots commençants par « hi ». 3 et pas de regret car je ne connaissais pas les réponses à 4.

    Khorem prend le sujet qui m'a également tenté : « médecins en littérature ». Il fait 3. Je n'aurais pas fait mieux.

    Jeu décisif général. Quel plaisir de voir des « vrais » jeu décisifs. Pas ce qu'on rencontre trop souvent : des trucs bâclés après tout le reste où ça se joue au réflexe faute d'indices progressifs. Là, c'est rédigé comme ça doit l'être : sorte de mini-FAF avec des indices difficiles au départ et de plus en plus faciles. Fin de la parenthèse. Khorem est éliminé.

    Arriver en finale après un tel parcours du combattant est déjà une belle perf mais ce qui m'attend est encore une autre paire de manches... Mes précédents FAF contre Grégory se sont soldés par des défaites assez nettes et il est en grande forme depuis le début de la journée. Le début du FAF confirma mes craintes. Je suis rapidement mené 6/0 en partie à cause d'une année. Comme souvent je tombe à 1 près :-( Puis 8/3. A quoi ça tient une partie ? Un indice qui arrive 1/10ème de seconde trop tard pour que Gregory n'ai le temps de réagir et je recolle 8/6. La partie a tourné. Je récupère 2 réponses que n'avait pas mon adversaire et me détache 12/8. Puis 13/8. Face à un tel champion, rien n'est joué. Mais l'indice déterminant arrive lorsque j'ai la main et je gagne 16/8.

    A peine le temps de récupérer mon trophée et mon Côte-Rôti et je file.

     

    Bilan du tournoi

     

    • Accueil, convivialité parfaits.

    • Lots ? Un trophée et une bonne bouteille ? Ne changez rien pour moi.

    • Lecture, machinistes, arbitrage nickel.

    • Formule toujours aussi excitante et même perfectionnée avec la prime justifiée donnée au 1er des qualifs. Il faudrait peut-être gagner un ¼ pour qu'on ne soit pas stressé par le risque de rater son train et pour avoir le temps de trinquer. Mais je crois que je m'arrangerai pour prendre le train suivant la prochaine fois.

    • Les questionnaires sont toujours un régal. Bien rédigés, bien dosés, sans erreur, un seul doublon, sélectifs avec des indices progressifs même dans les questions à 1 point. De plus, Jean-Paul a été remarquablement épaulé cette année par 2 rédacteurs qui ont livré des questionnaires de qualité avec quelques questions astucieuses et drôles. Évidemment c'est assez ancien et classique. Black M est évoqué mais doit se sentir dépaysé parmi les Georgette Lemaire, Rina Kitti, Berthe Silva & co... Mais je préfère largement ça à toute cette écume de culture dont sont friands certains tournois : écrivaillons à la mode oubliés dans 6 mois, médiocres films de l'année et, encore plus insupportable, tous ces néologismes aussi vite disparus qu'apparus concernant des habitudes alimentaires ou des hobbies loufoques.

    • Bref, un excellent tournoi. J'ai toujours adoré ce tournoi mais il s'agit pour moi de la meilleure édition. J'attends déjà impatiemment la prochaine édition.

     

    Bilan personnel :

     

    • Quand on gagne un aussi beau tournoi, face à de tels adversaires, on ne peut être que très content et fier de sa performance.

    • J'ai du mal à être pleinement satisfait de mes 9PG, je me trouve lent cette année mais finalement je m'en suis sorti à chaque fois. Donc...

    • Pas d'erreur aux 4ALS et surtout aux FAF.

    • Je suis surtout content d'avoir battu un joueur comme Grégory. Grand champion sur le buzzer mais surtout en dehors. Fair-play et reconnaissant toujours les mérites de ces adversaires. Tout le monde devrait s'en inspirer. Moi le premier :-)


    11 commentaires
  • Lyon-ville se lance et organise son 1er tournoi. Et plein de beau monde pour cette inauguration : 50 participants dont Karim, Khorem, Gregory, Grenoble au complet, Christophe, etc...

     

    1 8ALS par écrit, 3 9PG. 5 ½ finales complètes et une finale à 5.

     

    Choix de 2 thèmes parmi les 4 proposés (Sportifs latinos, autour de la cuisine, sous-titres en littérature, communes dont le nom vient d'une personnalité). J'opte pour le sport et la littérature. Ils sont faciles, voire très faciles. Sport de Carlos Monzon à 3, c'est cadeau...

    Bref, je fais un bon 18/20 sur le sport. Et encore parce que je suis allergique au Paris-Dakar (500 connards, chantait Renaud). Il y aura 4 ou 5 20/20 sur ce thème.

     

    1er 9PG abordable. J'assure et gagne.

    Ca monte un peu au 2ème avec le super-champion Vincent. Bonne partie et je gagne.

    Ca se complique encore plus au 3ème avec Khorem et Sebastien. Je ne peux rien contre Khorem mais assure la 2ème place.

     

    Fin des qualifs à la 1ère place. Généralement pas bon signe.... Je ne me souviens pas avoir gagné un tournoi en finissant 1er des qualifs:-(

     

    Le boustrophédon m'a réservé Christophe et Claudine (Grenoble).

    Trop lent aux 9PGS. Et pas sauvé par les questions à 3 points car je fais trop d'approximations (style Porta Negra au lieu de Porta Nigra). Bref, j'arrive juste à sauver la 3ème place derrière Christophe et Claudine.

    Christophe a, comme souvent, de la chance aux 4ALS et tombe sur un questionnaire facile sur Mylène Farmer. Même moi, loin d'être un Mylénologue émérite, je faisais 4 !

    Claudine perd complètement pied sur un questionnaire jouable sur la Corée du Nord. Les 4 étaient très difficiles à faire mais les 2 jouables. Elle ne fait qu'un.

    J'ai un boulevard devant moi avec « les sportifs d'avant 45 ». J'assure les 2 nécessaires et finis en roue libre.

    Le FAF contre Christophe est serré jusqu'à 6/5. Une bonne réponse de ma part et je me détache 10/5. J'ai la main sur une question histoire, un de mes points forts. Donc j'ai la partie bien en main et je semble me diriger vers la victoire.... Et c'est là que les plombs sautent dans mon cerveau et que j'invente la « Guerre d'indépendance … du Canada » au lieu de celle des Etats-Unis. Christophe en a déjà récupérée de moins légitimes. Bref, je lui donne 3 points. 10/8 pour moi. J'ai encore la situation en main. Sauf que Christophe a un énorme cadeau à 4 points, le seul de la journée, et gagne donc 12/10. Quand on ajoute le pas de bol à la grosse bêtise, on ne peut que perdre.

    Finale de choix avec Christophe, Pascal, Karim, Khorem et Christophe.

     

    Pascal sort brillamment 1er. Malheureusement sa brillante performance est plombée par un 4ALS très difficile.

    Christophe, sorti 2ème tombe une nouvelle fois sur un 4ALS facile.

    Khorem, sorti 3ème, se balade sur un questionnaire un peu plus épicé sur l'histoire du Mexique.

     

    Par contre, lors du FAF, Christophe n'a pas besoin de réussite. Il a de très bonnes inspirations et bat brillamment et nettement Khorem.

     

    Bilan du tournoi :

    • Accueil nickel, quelques soucis mineurs d'organisation (un seul dictionnaire pour 2 salles par exemple).

    • Machinistes et lecteurs parfaits.

    • Lots classiques (livres et vin).

    • Les questionnaires sont très bons. Variés, bien rédigés, majorité de culture classique avec un peu de jeunesse (juste ce qu'il faut).

    • On pourra juste regretter quelques questions un peu cadeau aux 8ALS et 4ALS.

    • 1 seul cadeau aux FAF, malheureusement pour moi. Les autres questions étaient bien dosées. Pour chipoter, à titre personnel, je préfère quand c'est plus difficile. Là, même si les indices à 4 n'étaient pas évidents, la réponse finale était connue de tous. Je préfère apprendre des choses, notamment en finale.

    • En résumé, excellente première.

     

    Bilan personnel :

    • Tournoi correct.

    • Comme souvent en ce moment, il y a toujours un 9PG où je ne suis pas dans le coup.

    • Malheureusement, tout a été gâché en 10 secondes, le temps d'un bug au cerveau et d'un cadeau...


    2 commentaires
  • Plus de mon âge que de traverser la France en voiture pour enchaîner les tournois.  J’arrive à Vignoux-sur-Barangeon crevé…

    47 candidats : un bus complet de Saran, Véretz, Cosnac, Trappes.

    2 9PG et 1 4ALS. On garde les 25 meilleurs en tournoi A, les autres en tournoi B.

    1er tour sans souci. Pas très rapide mais je suis sauvé par les questions à 3 points.

    2ème tour maîtrisé aussi. Je choisis « Les révoltes » aux 4ALS. Correct 3 sans regret car j’ignorais totalement le nom de la garnison d’où est partie la révolte des Cipayes (oui, les 4ALS sont costauds dans l’ensemble).

    Place aux ½ finales.

    Je suis rattrapé par ma méforme (actuelle ?) aux 9PG. Je prends trop de retard, remonte bien mais rate la 1ère place suite à une erreur de débutant (répondre sans avoir vérifié que j’ai la main). Bref, pénible 3ème place…

    Mes 2 adversaires font 2 aux 4ALS. Il ne me reste que « les chansons de Renaud » et « les cocktails ». En désespoir de cause poussons la chansonnette.  Il  est facile et je fais 3 sans trop de mal.

    Je retrouve Daniel (Cosnac) au FAF. Une belle inspiration (carnivore dont le nom vient du nahuatl ? coyote), de la réussite dans les indices et je gagne 12/1.

    Je retrouve en finale Bernard (Trappes), Sylvie (Véretz), Gilbert et un autre joueur de Saran dont je me rappelle plus le prénom.

    Cette fois-ci je suis bien dans le rythme et sors rapidement 1er, suivi de Sylvie et Bernard.

    J’élimine les thèmes de Bordeaux que je connais peu et des Records dans l’athlétisme français (je ne le sens pas du tout et je pense que ça n’inspirera pas mes adversaires).  J’hésite entre « les animaux en littérature » et « Zorro ». Allons-y pour la littérature. Je plafonne à 2 à cause d’une fable peu connue de La Fontaine. Sylvie fait 2 sur Bordeaux. Ouf. Jeu décisif sauvé. Bernard se risque sur les records. C’est très difficile et il reste à quai avec 1 point.

    Le FAF contre Sylvie est serré au début. Et puis elle trouve quelques belles réponses tandis que je suis rattrapé par la fatigue et ai quelques énormes trous. Pas foutu de retrouver le titre de la série Castle alors que c’est une des rares que j’ai suivies régulièrement. Yasedi au lieu de Yésidi. Impossible de retrouver le nom du joueur de hand français surnommé « Air »…  Le score passe à 19/13 et je suis furieux contre moi.  Et puis une question jouable à 4, un indice qui tombe au bon moment. Je passe en tête 20/19 et balle de match. Sylvie fait l’erreur, ne trouve pas ATTAC et je conclus 22/19. Victoire assez chanceuse.

    Bilan du tournoi :

    • Accueil et lots impeccables.
    • Que de progrès là encore depuis quelques années : aucun problème de lecteur, de machinistes, d’arbitrage.
    • Les questionnaires sont très corrects. Quelques rares erreurs, 1 ou 2 doublons mais c’est bien rédigé, bien dosé, assez varié. Quelques petits écarts dans les 4 ALS. FAF sélectifs sans cadeaux évidents. Donc gros bravo car, si j’ai bien compris, ça repose uniquement sur les épaules de Laurence et Hervé.
    • En conclusion, bon tournoi.

    Bilan personnel :

    • Tournoi assez inégal mais j’étais en petite forme ce week-end. Rajoutez-y la fatigue des multiples déplacements…
    • Je m’en tire bien mais ça risque d’être dur à Lyon et Vienne si je reste à ce niveau.

     


    votre commentaire
  • En 7 ou 8 participations à Saint-Malo j’ai fait 1 seul bon tournoi, ratant de peu la victoire. Le reste du temps ça va du quelconque au vrai désastre. Vais-je vaincre la malédiction ?

    40 candidats. Les habitués. Formule classique. 2 9 PG avec 4 ALS pour les 3 sortis. On garde les 10 meilleurs pour des ½ finales complètes et un FAF pour les vainqueurs. Partie de classement pour les autres.

    1er tour de poule contre Robert. Démarrage trop poussif et trop d’erreurs pour  obtenir la 1ère place. Robert me pique le questionnaire le plus classique (personnalités du Panthéon) sur lequel j’aurais fait 4. Je me rabats sur « météorologie dans la peinture ». A priori je connais assez bien. Sauf que je multiplie les erreurs grossières :  Manet au lieu de Monet, Grieg au lieu de Munch. Malgré une belle réponse trouvée à 4 points, je fais un minable 1. Ca sent déjà le roussi pour la qualif…

    2ème poule contre Pierre. Je démarre bien, prends de l’avance … mais m’effondre ensuite, manquant de rapidité ou d’inspiration. Je sors 2ème et assure 3 sur « les amours de Zeus ».

    Il faut sortir la règle à calcul et finalement je suis … 10ème !!!! Ouf !!!!

    Tirage au sort des poules … et je tire le gros lot avec les 3 favoris (Jacques, Pierre, Francis).

    D’habitude j’ai un sursaut lors de phases finales et j’arrive à élever mon niveau de jeu. Pas là. Je suis toujours aussi lent et mal inspiré. Pierre, puis Jacques sortent rapidement. Je remonte à égalité avec Francis. Une dernière réflexion trop longue et je donne la réponse trop tard… Fin du tournoi à la 7ème place.

    La finale opposera Pierre à Luc. C’est très serré, plein de rebondissements et le rennais finit pas l’emporter. Son tournoi fétiche, au contraire de moi….

    Bilan du tournoi :

    • Si l’accueil, le repas et les lots ont toujours été au-dessus de la moyenne, que de progrès depuis quelques années sur les autres aspects.
    • Lecteur impeccables, machinistes nickel, arbitrage irréprochable.
    • Les questionnaires sont devenus de très bonne qualité. Bien dosés, variés, sans erreur.
    • Même les 4 ALS sont désormais très bien équilibrés.
    • Donc immense bravo au club malouin.
    • Personnellement je regrette juste le tirage au sort des ½ finales. Et bien trop de romans actuels pour moi mais ça, c’est subjectif.

     

    Bilan personnel :

     

    • I l n’y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne. J’étais impérial il y a 2 semaines, devançant tout le monde aux 9PG, imbattable aux FAF. Là, j’ai été minable toute la journée L
    • Je suis en baisse aux 9PG, régulièrement devancé par des adversaires que je devançais auparavant. Je me raccroche aux éventuelles questions à 3 points que les autres n'ont pas. Très aléatoire face à de tels adversaires.
    • En résumé, 7ème place très flatteuse vu mon niveau de jeu….

    1 commentaire
  • Sans doute victime de sa situation géographique excentrée, Isques a toujours du mal à faire le plein. Donc tournoi réduit (début à 13h30) pour assistance réduite (25 participants).

    On fait 5 parties complètes. Les 5ème jouent un match de classement entre eux, idem pour les 4ème, etc…

    Le tirage au sort a été clément. Je sors 1er sans souci, fais 3 sur les « footballeurs défenseurs français » et retrouve la jeune belge Sylvie au FAF. Pas de souci et victoire 12/4.

    Après les parties de classement place à la finale qui m’oppose à une coalition Saint Omer/Locon : Patricia, Nelly, Laurent et Pascal.

    Patricia fait un excellent 9PG et sort largement 1ère. J’arrive à sauver la 2ème place et Nelly surprend Pascal pour la 3ème place.

    3 points pour Patricia sur « les chanteurs francophones ».

    Les thèmes des 4 ALS ne sont pas folichons : « autour de la rose », « Bruxelles » et « les grandes ascensions »…

    Par défaut je prends la rose. 2 questions pas très bien fichues (à un point, d’où sont les roses chantées par Nana Mouskouri et à 3 points couleur du désir, de l’admiration ? Corfou et orange) et je plafonne à 2.

    Nelly fait sur le fil 3 sur un questionnaire abordable sur Bruxelles.

    Très, très déçu d’être éliminé sur ce coup du sort j’assiste à la victoire de Patricia à l’issu d’un FAF serré.  Très content pour elle car elle est très sympathique et elle a bien joué toute la journée.

    Bilan du tournoi :

    • Rien à dire sur l’organisation, l’arbitrage, les lecteurs ou machinistes.
    • Lots classiques (des livres) mais une coupe pour le vainqueur.
    • Les questionnaires sont corrects. Pas d’erreur, de doublon. C’est assez varié et bien équilibré. Seul reproche, quelques questions pas très bien dosées aux 4ALS, hélas pour moi….
    • En résumé, un bon « petit » tournoi, sans que ça ne soit péjoratif.

     

    Bilan personnel :

    • Franchement je préfère me prendre une grosse pâtée au FAF ou passer à côté d’un 9PG que de perdre comme ça.
    • Les 4ALS sont toujours la partie la plus aléatoire du jeu. J’étais passé entre les gouttes la semaine dernière, là, je me suis pris l’averse :-(
    • Comme souvent depuis le début de l’année, je perds un tournoi à ma portée par manque de réussite. Vraiment pas mon année :-(

    2 commentaires