• Champs a été un des premiers tournois que j'ai gagné, il y a pas mal de temps. Depuis, rien de notable.

    38 candidats. Les 3 derniers vainqueurs (Christophe S, Pierre G, Frederic B) sont les favoris avec Cricri et Erwan, le couteau entre les dents après son succès à Cambrai.

     

    2 9 PG, 1 8ALS. On garde les 20 meilleurs pour 4 ¼ de finales. Les 2 meilleurs aux 4ALS sont gardés pour 2 ½ finales et enfin un FAF en 21 entre les 2 vainqueurs.

     

    1er 9PG tranquille. Je semble dans un bon jour et le gagne facilement.

     

    Ça se corse dans le 2ème où je retrouve Christophe S, l'homme qui valait 150 000€. Je suis toujours aussi bien et gagne largement.

     

    Place aux 4ALS. Je prends le handball français et fais un correct 10/20.

     

    Fin des qualifs à une bonne 2ème place derrière Bernard (Trappes).

     

    C'est là que la formule de tirage au sort intégral des ¼ de finales devient pénible... Je retrouve notamment Cricri et Frédéric...

    Je sors largement 1er, devant Christophe et Frédéric.

    Je prends les personnalités à la double initiale G.G. Correct 3. Christophe arrache le 3 sur le gong (et en s'auto-arbitrant, comme souvent...) sur une question à 4 donnée. Moins de cadeaux pour Frédéric qui se contente d'1 sur les personnalités du tableau « L’École d'Athènes ». Ouf. Gros soulagement de sortir de cette poule de la mort.

     

    Tirage au sort (c'est le péché mignon de Champs) et je retrouve dans la 1ère ½ finale Daniel (Champs), Jacques N (Paris) et Pierre. Du mal à démarrer et Daniel sort 1er. Je sauve la 2ème place et Jacques arrache la 3ème.

    Daniel fait 4 sur un questionnaire facile sur les lézards. Je fais 4 sur un questionnaire facile sur la BD française... et Jacques fait 4 sur un questionnaire facile...

    Mes adversaires anticipent comme des fous sur le jeu décisif et tombent juste. Je sens venir l 'élimination mais sauve finalement ma peau pour affronter Jacques.

    Une erreur d'entrée en ne retrouvant pas la ville de naissance du peintre Greuze (Tournus)... mais Jacques me rend la pareille en ne trouvant pas l'archéologue de fiction sexy (Lara Croft). Bref,je gagne 12/4 sur un dernier petit cafouillage sur le dieu Khepri.

     

    Dans l'autre ½ finale Christophe S. l'emporte sur Christophe A.

     

    On connaît les références de mon adversaire. Ça s'annonce difficile... Mais voilà. Il y a des moments de grâce où on tombe systématiquement sur des questions difficiles que vous connaissez, où vous « sentez » le questionnaire. C'est mon cas. J'enchaîne les chaînes Lomonossov, l'antilocapre, le fera, Cora Vauquere... 20/0, puis 20/3 et enfin 24/3.

     

    Bilan du tournoi :

     

    • RAS sur l’accueil, la convivialité, le repas

    • Lots toujours moyens sauf pour les 2 premiers. Mais pas de coupe:-(

    • Arbitrage correct même si un peu plus de fermeté vis-à-vis des 2 ou 3 qui ont tendance à s'auto-arbitrer ne ferait pas de mal...

    • Pas de souci de lecteur ou de machiniste.

    • Les questionnaires sont corrects.

      • 9 PG sans erreur, ni doublon. Beaucoup de littérature et de musique classique mais ca reste acceptable. Les traditionnelles questions de vocabulaire mal bornées.

      • 4ALS. Point faible traditionnel de Champs même si ç'est en progrès. Toujours des problèmes d'étalonnage. Certaines questions à 2 points introuvables, d'autres à 4 cadeau...

      • FAF. Et bien excellent, que ça soit en ½ finale ou en finale. Difficiles, voire très difficiles mais c'est ce qu'il faut à ce niveau d'un tournoi. En tous cas je me suis régalé.

      • Un seule reproche. Pas de tête de série pour les ¼ de finale.

      • Conclusion : bonne édition du tournoi. Merci au club pour le travail réalisé

     

    Bilan personnel :

     

    • J'ai bien fait de faire une pause de 3 semaines. Longtemps que je ne m'étais  senti aussi bien tout au long d'un tournoi.

    • 9 PG maîtrisés, 4 ALS, bon là on fait ce qu'on peut avec les aléa... Par contre, ça doit être mon meilleur FAF depuis que je fais des tournois. Sur un nuage, j'ai enchaîné les réponses pas faciles...


    4 commentaires
  • Un tournoi QPUC à Urou-et-Crennes est synonyme d’accueil parfait, d'organisation impeccable, de concurrence redoutable (Jérôme, Jacques, Marc, Pascal,...) … et de nouvelle formule.

     

    1 questionnaire écrit de 20 questions, 3 9PG, 1 8ALS. On garde les 25 meilleurs pour 5 ½ finales et finale à 5. Plus parties de classement.

     

    Questionnaire écrit relativement facile et moyen 14/20 de ma part.

     

    Ma 1ère série est digne d'une ½ finale : Christophe, Anthony, Romain... Je démarre bien, me détache mais finis par sortir de la partie. Anticipations à tord et à travers ou au contraire hésitations. Bref, je laisse sortir Romain et Christophe et ai bien du mal à sauver la 3ème place.

    2ème série contre Sébastien, le jeune grenoblois qui assure 50% du chiffre d'affaire des cars Macron. Il est à la peine depuis la matinée. Ca se confirme. Je sors 1er sans problème.

    J'opte pour les brésiliens et brésiliennes célèbres. Du bon (Don Pedro 1er), du moins bon (pas foutu de mettre un nom sur un cul, celui de Gisèle Budchen) et de l'inconnu (une actrice de Homeland)...Moyen 10/20.

    3ème série plus tranquille que je gagne sans souci.

     

    Fin des qualifs à une correcte 7ème place.

     

    Je retrouve en ½ finale les rennais Romain et Pierre, le grenoblois Gilles et Sylvie, la terreur de Quizzipedia.

     

    Pierre survole le 9PG. Je réagis mais trop tard pour l’empêcher de sortir 1er. Je sauve la 2ème place et Romain arrache la 3ème.

    Pierre me prend le seul thème qui m'intéressait « villes espagnoles dans l'histoire ». Je me rabats sur les prénoms en H. J'ai l'occasion de faire 3 sur le prénom du précédent président de Syrie. Hélas, je n'arrive même pas à retrouver son nom, alors son prénom... C'est là que je touche mes limites du moment. Tant que c'est pavlovien, les réponses arrivent mais dès qu'il fait chercher un peu et réfléchir, je n'en suis pas capable. J'en reste à 2. Insuffisant car mes concurrents font 3.

     

    La finale opposera Jérôme, Romain, Jacques, Christophe et Marc. De cette belle brochette de champions, c'est Jérôme qui triomphera.

     

    Bilan du tournoi :

     

    • Accueil, organisation, arbitrage, lots, lecture, machinistes, tout est nickel, comme toujours

    • Est-ce la formule de la maturité ? En tous cas, elle me semble la plus convaincante de toutes celles essayées. Tout le monde joue beaucoup et la 8 ALS n'est pas rédhibitoire.

    • Questionnaires impeccables, assez difficiles mais jouables. Pas d'erreur, pas de doublon, thèmes très variés et l'Alex Tuch : un calembour lamentable pour débuter chaque questionnaire:-) Donc excellent tournoi et brillant vainqueur.

    • Quelques remarques tout de même :

      • Je ne serai jamais fan des 8 ALS individuels. C'est long, ennuyeux et toujours très aléatoire (même quand le dosage est quasi parfait comme ici). Mais mon avis n'est pas partagé par tous et je le comprends.

      • Je sais que c'est une volonté d'Urou de mettre pas mal de questions d'actualité mais, là, il y en a eu vraiment beaucoup, beaucoup. On a du se faire tous les films à l'affiche actuellement. Idem pour les obscures séries télé à la mode. Attention au dosage.

      • Je ne suis pas non plus fan des nouveaux mots à la mode qui désignent de nouvelles pratiques éphémères. Ca m'intéresse tellement peu que je n'en ai retenu aucun mais c'est du style « comment appelle-t-on le nouveau loisir consistant à faire du macramé en trottinette ». Comme disait un grand président de la République : c'est vraiment du clapotis, de l'écume de culture très vite disparue. De plus pas mal bafouent le 1er commandement de Faudon : « personne dans la salle n'a la réponse ».

      • Dernière remarque, encore plus subjective et qui sera sans doute balayée d'un rectificatif vengeur par les organisateurs qui ont les questionnaires sous les yeux. Ca manquait de thèmes un peu plus classiques dans les 4 ALS. Très peu d'histoire, quasi-pas de mythologie.

     

    • Mais ce sont des remarques tout à fait mineures et discutables. Je répète que le tournoi a été excellent. Une nouvelle fois immense bravo à tout le club et sans doute un nouveau titre aux Buzzers d'Or...

     

    Bilan personnel :

     

    • Comme depuis la reprise, tout cela est très moyen.

    • Je ne suis pas très en forme, plutôt fatigué, pas très investi et je joue sans vraiment y croire.

    • Ca peut passer avec un peu de chance dans certains tournois mineurs et à l'organisation folklorique. Mais dans ce genre de tournoi millimétré avec pléiade de cadors, je ne peux pas espérer mieux que ce genre de classement.

    • Quelques belles séquences et réponses me laissent l’espoir que ça ira mieux bientôt.

    • Quand on fait pas mal de tournois tout au long de l'année on ne peut pas être au top tout le temps. C'est clairement une période creuse. 3 semaines de coupure me feront du bien.

     

     


    1 commentaire
  • J’ai hésité à revenir à Cambrai, la dernière édition ayant été assez pénible.. Mais bon, avec le temps on oublie un peu la déception et puis c’est la reprise…

    40 participants du Nord, de région parisienne et même d’Agen avec Jean-Marie !!!

    2 parties complètes. On garde les 10 meilleurs pour 2 ½ finales, puis 4 pour 1 finale complète.

    Ma 1ère poule est une des plus relevées avec les 2 Jean-Marie (l’agenais et le belge). Bon 9PG et je sors 1er.  J’hésite sur le 4ALS et j’opte pour « le théâtre ». C’est très vague et j’espère ne pas tomber sur du vocabulaire très spécifique. Finalement c’est jouable et, avec un peu de réflexion, je fais 4. Je retrouve au FAF le sympathique agenais. Dès la 2ème question j’ai les jambes coupées. On demande un feuilleton télé et dès le début on parle de Roy Thinnes !!!! Bref Jean-Marie ramasse facilement 4 points. Finalement j’arrive à 8/8. J’ai la main sur la dernière question décisive. Mais comme souvent quand je suis agacé par le déroulement d’une partie je la joue mal et appuie beaucoup trop tôt. Juste avant l’indice décisif… Jean-Marie l’emporte 12/8 et ça s’annonce délicat pour la qualif.

    2ème poule où je suis notamment opposé à Serge, tête de série. Nouveau bon 9PG. Le 4ALS sur les monnaies du monde n’est pas trop compliqué et je fais 4.

    Le FAF contre Serge commence bien et j’ai de l’avance. Ca tourne et il remonte. 10/9 pour moi et dernière question. Il a l’occasion de gagner, fait une erreur et j’arrache la victoire 12/9. Ouf. J’ai eu très chaud pour la qualif.

    ½ finale contre notamment les 2 parisiens Christophe et Erwan. Je rame aux 9PG. Mauvaises anticipations et pas de réponse à 3 points pour me sauver. Je peux tout juste sortir 3ème. Mes 2 collègues parisiens me laissent un questionnaire sur les séries télé des années 60/70. Facile (feuilleton où a joué John Steed à 4 !) et je fais 3 alors qu’ils n’ont fait que 2. Erwan sort Christophe au jeu décisif.

    En finale nous retrouvons Jean-Marie et Serge. Cette fois-ci pas de frayeur aux 9PG. Je sors 1er, suivi d’Erwan et Serge.

    Je fais 3 sur « Lyon ». Nouveau jeu décisif entre Erwan et Serge et une fois de plus Erwan gagne à la loterie.

    Le FAF commence bien. Je trouve à 4 Pirandello mais Erwan égalise aussitôt sur une brillante réponse sur l’athlétisme. Les révisions intensives portent leurs fruits… Et puis, plus rien…. Je fais un FAF correct, sans être brillant. Pas d’erreur mais pas d’indication dans la zone des 4 et les indices tombent systématiquement mal. Erwan se détache 12/6. Je peux juste marquer 2 points sur sa seule erreur. Erwan a progressé et gère désormais mieux ces instants de vérité. Il ne craque pas et conclut sur une nouvelle bonne inspiration à 4. Pas de regret. Je ne pouvais vraiment pas faire grand-chose. Peut-être tenter de changer de tactique et laisser la main. Mais il y a souvent de gros cadeaux à Cambrai…

    Bilan du tournoi

    -        RAS sur l’accueil, la convivialité.

    -        Lots corrects avec beaucoup de coupes et du champagne !!!

    -        L’organisation est correcte malgré quelques petits flottements mineurs.

    -        Formule correcte même si la moindre glissade aux 4ALS est rédhibitoire. A noter que Cambrai a corrigé les problèmes constatés lors de la dernière finale (FAF interrompu faute de questions)

    -        Pas de problème de machinistes.

    -        Les lecteurs pâtissent de la mauvaise acoustique de la salle principale. Même avec une bonne audition c’était compliqué. Ca devient trop handicapant pour ceux qui ont des problèmes.

    -        Le cœur du sujet et principale faiblesse de Cambrai, les questionnaires.

    o   9PG assez corrects malgré 2 défauts : certaines questions mal calibrées et surtout AUCUNE question de vocabulaire bornée. Il faut TOUJOURS une racine ou une indication permettant d’éviter les synonymes auxquels on n’a pas pensé en rédigeant. Mais peu d’erreur et pas de doublon.

    o   4 ALS. Encore de grosses disparités de niveaux et des problèmes de calibrages.

    o   FAF. Encore quelques gros cadeaux mais c’est en progrès. Sur la finale, problème de diversité des thèmes (6 questions littérature, théâtre sur 10 environ). Mais c’était jouable.

    -        En résumé, un tournoi de Cambrai avec ses qualités et ses défauts habituels. Je ne suis pas certain que les organisateurs en aient conscience donc je pense qu’il faudra faire avec pendant un bon moment…

     

    Bilan personnel :

    A part un 9 PG difficile je n’ai pas mal joué.

    Manque de réussite toute la journée aux FAF.

    Pas de regret car, même en faisant le FAF parfait, je ne vois pas comment j’aurais pu gagner la finale.

     

    5ème finale perdue cette saison. Si j’avais le même taux de réussite dans mes finales que les autres années, elle aurait été exceptionnelle. Mais ça ne sourit pas…


    votre commentaire
  • Ca faisait 3 ou 4 ans que je n’étais pas venu, les dates entrant souvent en conflit avec celles de mes vacances thaïlandaises. Et dans ce cas, c’est vite tranché…

    A peine 67 participants… mais du lourd : Karim, Gregory, Sebastien, etc…

    Formule classique : 1 8ALS par écrit (on choisit 2 thèmes parmi les 4 et on garde le meilleur). 3 9PG. Les 45 meilleurs se rencontrent en 9 parties. Les vainqueurs et le meilleur perdant en 2 ½ finales puis FAF entre les 2 vainqueurs.

    Bon choix aux 8ALS. Je prends « Roland Garros » qui est beaucoup plus facile que les autres. Par contre les rédacteurs se sont lâchés sur les autres thèmes avec des questions complètement introuvables comme le mouvement artistique « Valet de carreau » ou la langue dans laquelle les babouchkas russes ont chanté à l’Eurovision !!! J’ai toujours du mal à comprendre l’intérêt de questions inconnues de tous. Correct 18/28. Et encore j’ai oublié le nom de l’espagnole qui a gagné en 2016…

    Je me sens très mou. Pas beaucoup dormi cette semaine à cause de la canicule et il fait encore très lourd.

    Et pourtant il va falloir se faire violence. Dès la 1ère série j’hérite d’un de ces jeunes grenoblois survoltés : Thibault. Avec eux, c’est toujours à 200%. Alors que je sens que je vais avoir du mal à me motiver pour une première phase peu sélective… Et finalement ça se passe bien et je sors 1er sans souci. Thibault s’en remettra et sortira 1er des qualifs.

    Ma 2ème série semble beaucoup plus abordable… et c’est la catastrophe. Je suis lent, j’accumule les erreurs et reste bloqué à 8.

    3ème série avec Karim et Jacques Collard. Je rame un peu, ne peux rien contre Karim mais sauve l’essentiel avec une 2ème place.

    Fin des qualifs à une quelconque 20ème place.

    Le boustrophédon me donne une poule jouable. J’ai un peu de mal aux 9PGs. J’attends désespérément une question à 3 points dans mes cordes pour me sauver. Elle arrive et je peux enfin décoller. Dans la foulée, je sors 1er, juste devant Christian (Lyon) et David (Dijon).

    J’opte pour l’Italie au 20ème siècle. Sans souci jusqu’à 3. Banque italienne compromise dans un scandale avec le Vatican ? Je réponds trop vite au lieu de bien réfléchir. Banque Ambrosio au lieu d’Ambrosiano et je rate le 4.

    Les questionnaires de mes adversaires sont très abordables et ils font 3 également sans souci.

    Jeu décisif général. Une erreur de ma part (Corgula au lieu de Cordula pour la superbe brésilienne), un manque d’inspiration pour la suite et je perds à la loterie du jeu décisif. Fin du tournoi à une quelconque 19ème place.

    Ces séries ont fait du dégât parmi les favoris et la composition des ½ finales est surprenante.

    Se retrouvent en finale Karim et Jacques Collard. Le FAF est très serré mais Karim finit par l’emporter grâce à une ultime brillante réponse. 3ème succès de rang à Lyon et il rajoute un nouveau chapitre à sa légende.

    Bilan du tournoi :

    -        RAS sur l’organisation, l’accueil

    -        Lots me convenant : je préfère des bouteilles de vin que je boirai à quelques livres que je ne lirai dans doute pas J

    -        Formule classique et généreuse. Et merci pour le 8 ALS par écrit. Quel gain de temps !!! Un seul reproche. Les 45ème ex-aequo étaient départagés par une règle curieuse : le meilleur score au 3ème 9PG. Une place dans le grand tableau mérite bien un jeu décisif.

    -        Machinistes nickel.

    -        Quelques réserves sur 1 ou 2 lecteurs, peu audibles ou accordants à tort des réponses. Mais rien de catastrophique.

    -        Questionnaires bons, à part mes petites réserves sur les 8ALS de sélection. Bien rédigé, varié, pas d’erreur, pas de doublon. Peut-être que les 4ALS auraient pu être plus sélectifs.

    -        En résumé, bon tournoi et beau vainqueur.

    Bilan personnel :

    -        Moyen lors des qualifs mais je m’en doutais

     

    -        Je me réveille lors des phases cruciales mais un léger manque de réussite. Dommage parce que c’était bien dégagé dans les ½ finales…


    votre commentaire
  • Dernière étape avant les vacances dans la banlieue de Brest. Guilers organise son 2ème tournoi, 4 ans après son premier.

    45 candidats. Trappes quasi au complet, Georges, les Rennais et pas mal de bretons.

    2 9PG et un 4ALS. On en garde 24. Plus un 25ème à l'issu de séries de 9PG de repêchage.

    Puis 5 ½ finales complètes et une finale entre les 5 vainqueurs.

     

    Pas de souci pour mon 1er 9PG. Je choisis les « animaux dont le nom commence par E ». Très moyen. Et petit 2.

    Nouveau bon 9 PG dans ma 2ème série.

    Fin des qualfs à une correcte 4ème place. Ça me permettra d'éviter les favoris (Pierre, Eric le local).

     

    Après les repêchages à la formule assez curieuse, place aux ½ finales.

    Je gagne sans problème le 9PG. Je fais 3 sur les « polonais célèbres » et je retrouve au FAF Martine (Le Mans, Laval?). Le FAF est assez difficile... et c'est bien ! Je l'emporte finalement 12/0.

     

    Je retrouve en finale Pierre, Jean-Marie le sympathique papy, Bernard (président de Trappes) et Eric (Rennes).

    Je commence bien le 9PG, suis tout près de sortir mais me fais devancer par Pierre sur une erreur... Je sors 2ème, suivi d'Eric.

    Pierre fait un brillant 4 sur la « Dordogne ». Je sens bien « La Gaule » mais finalement fais un très moyen 2 sur nos ancêtres celtes. Eric arrache le 2 sur la « musique contemporaine ». Jeu décisif. Il m'inspire plus que celui de la semaine dernière et je m'en tire.

     

    Pierre marque le 1er point du FAF... mais ça se passe beaucoup mieux ensuite. Entre petites erreurs de Pierre, très bonnes inspirations (content de retrouver le puli, chien hongrois à 4) je me détache 15/4, 19/4 … et conclus sur l'écrivain Lecavelé : Dorgeles.

     

     

    Bilan du tournoi

     

    • Aucun souci d'organisation, d'accueil

    • Machinistes ok, lecteurs quasi tous bons.

    • Lots très corrects avec trophée et généreux bon d'achat

    • Arbitrage très (trop?) inflexible sur la prononciation. Mais c'est resté cohérent alors...

    • Formule classique avec l'habituelle litanie de 4 ALS. Formule de repêchage bien compliquée. En gros les 21 éliminés faisaient des séries de 9PG. Le vainqueur de la 1ère série rencontrait 3 nouveaux adversaires et ainsi de suite jusqu'à ce que tout le monde ait rejoué. J'aurais fait 5 séries et un 9PG final entre les 5 vainqueurs.

    • Les questionnaires étaient de bonne qualité. Bien dosés, 4ALS homogènes et sélectifs. Idem pour les FAF. Difficiles mais pas introuvables. On pourra juste reprocher quelques doublons.

    • En résumé, bon tournoi. Bravo à toute l'équipe de Guilers.

     

    Bilan personnel

     

    • J'ai plutôt bien joué.

    • Très content de mon FAF final contre Pierre qui devient un peu ma mascotte.

    • Content d'avoir vaincu la malédiction des finales perdues (3 de suite)

    • Il est temps de partir en vacances. Où ça ? Devinez:-)

     

    Et pour terminer ce compte-rendu, mon petit ¼ d'heure réac mais j'ai été vraiment énervé par ce que j'ai entendu.

    Le soir, je vais me balader dans Brest et opte pour un dîner dans une crêperie.

    Je discute avec le patron, largement septuagénaire, qui tient la boutique avec sa femme. Le style à bosser 10h par jour, 6 jours sur 7 depuis 50 ans. Donc loin de l'affreux exploiteur capitaliste qui justifie toutes les exactions de la jeunesse d'extrême gauche. Quoique, dès qu'on a un peu de bien, ça justifie qu'on saccage tout... , abribus, vitrines de magasins. Qu'est-ce-que ça doit emmerder les Pinault, Arnaud & co...Donc, ce brave monsieur m'explique qu'en raison des travaux pour le téléphérique de Brest, son chiffre d'affaire s'est effondré. Ben oui, entre les gravas et les palissades, faut vraiment avoir faim pour entrer dans sa crêperie. Et bien sûr aucun dédommagement de la mairie malgré toutes leurs demandes. Les commerçants brestois avaient déjà connu ça avec la construction du tramway (80 faillites et 17 suicides!). La municipalité brestoise n'a pas d'argent.A côté de ça, le brave monsieur voit passer tous les jours une armée de migrants logée au frais des brestois dans un 3 étoiles du centre ville pour aller manger gratos. Pour ça, on trouve tout de suite des ressources, par contre pour ceux qui contribuent à la richesse de la ville par leur travail... Décidément, pour nos élites bien-pensantes seule la détresse exotique est digne de considération.  

    Terminons par une note positive. Halte à Dinan au retour. Magnifique !

     


    4 commentaires