•  

    Deuxième étape de ma rentrée à Champs-sur-Marne.

     39 participants avec beaucoup de parisiens et Christophe (Chivreval).

     La formule classique de ce tournoi : 2 9PG, 18ALS. On garde les 20 premiers pour 41/4 finales. Les 2 meilleurs aux 4ALS sont conservés pour les ½ finales. 2 jeux complets et un FAF final en 21 points.

     Pas trop de problèmes pour mes 9 PG que je gagne contre, notamment, Christophe et Frédéric.

     J'assure un bon 12/20 aux 8ALS sur « Le crabe aux pinces d'or ». Fin des qualifs à la 1ère place. Mieux qu'à Urou:-)

     Le tirage des ¼ me fait retrouver Christophe Spanoly.

    J'ai un peu de mal aux 9PG. Je suis mal placé et j'ai du mal à récupérer la main, je perds 3 points en hésitant stupidement alors que j'ai la réponse. Bref, Christophe sort 1er, je sors 2ème, suivi de Daniel (Champs).

     Christophe assure 3 sur un « mot avec 2 OO » facile. J'ai le choix entre « les verbes de la cuisine », « autour du chêne » et un thème mystère.

     Le 1er est éliminé d'office. Les thèmes généralistes du style « autour de » étaient abordables depuis le début de la journée alors je ne prends pas le risque du mystère. Hélas, j'ai une poisse incroyable car mon thème est difficile. Pénible 2.

     Daniel choisit le thème mystère : « les assassinats ». Facile. Et il fait 3. Nouvelle élimination prématurée.

     La finale opposera Christophe Spanoly à la parisienne Elodie. Victoire large du super-champion.

     

     Bilan du tournoi :

     

    • Rien à redire sur l'organisation, l'accueil, l'arbitrage, les lecteurs ou les machinistes.

    • Champs n'est toujours pas le tournoi le plus généreux pour les lots. Toujours pas de coupe:-(

    • Les 9 PG sont corrects. Quelques grosses différences de niveau lors des qualifs, quelques problèmes sur les thèmes : absents, ou plusieurs questions d'un même thème très proches. Mais de gros efforts d'originalité, pas d'erreur ou de redite.

    • 4 ALS en gros progres. Sur les 39 8ALS joués seuls 2 ou 3 étaient donnés et 1 ou 2 introuvables. Le reste était très homogène. Ca n'est pas encore impeccable, malheureusement pour moi...

    • FAF corrects mais perfectibles. Très difficiles lors de la 1ère ½ finale avant de devenir trop faciles lors de la 2ème ½ finale et de la finale.

    • En résumé, tournoi très correct, dans la moyenne de qui se fait sur le circuit.

     

    Bilan personnel :

     

    • Résultat très décevant, voire décourageant.

    • Je joue bien mais, sans même à avoir à faire de petites erreurs comme à Urou, la poisse me poursuit et la moindre chausse-trappe est pour moi.

    • J'ai déjà connu ce genre de période. Pas grand chose à faire sinon attendre que le vent tourne...

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    C'est frais, dispo, reposé, me sentant en forme et motivé que j'entame la reprise QPUC à Urou et Crennes avec pour objectif de détrôner Jérôme, l'usurpateur.. Et j'aurai besoin de tout ça pour faire face à la redoutable concurrence : 46 participants dont Jérôme, Khorem, Pascal, Jacques, Pierre, Andrea, etc …

     La formule a évolué : 1 questionnaire écrit de 30 questions, 2 9PG et 1 4ALS. On garde les 10 meilleurs mais repêchage pour les autres. 8 parties complètes et 2 9PG entre les battus au FAF permettent de repêcher 10 candidats. Puis 4 ½ finales complètes et une finale à 4.

     Le questionnaire écrit est bien calibré et je réussis un correct 24 malgré 2 bêtises évitables.

     Mon 1er 9 PG m'oppose à José. Mais une dame de Caen nous met d'accord en nous devançant brillamment. J'assure la 2ème place devant José.

     Aux 4 ALS j'ai le choix entre un très classique et quasi-sans risque « maréchaux français » et « le handball ». Au lieu d'assurer je me fais plaisir avec le handball. Il est un peu plus difficile que les autres (L.N.H à 3 points), je fais une petite erreur et finalement dois me contenter d'un maigre 2 points alors que le 3 était donné avec les maréchaux. Ca sent le repêchage, tout ça..

     Je gagne sans trop de problème mon 2ème 9PG et échoue à 44 points alors que le cut était à 45 ½.

     Pas trop de chance pour ma poule de repêchage, j'hérite de Bernard, 1 des « gros ». Bon 9 pg, je sors 1er suivi de Bernard et Bénédicte. Je décide d'assurer en choisissant un classique « initiales F.F ». Hélas ça n'est pas ma journée. Il est moins évident que celui de mes concurrents dont les questions à 3 points étaient données (exemple : métal dont le symbole est Cd...). Bref, maigre 2 et je suis sorti, terminant très, très loin...

     La finale opposera Pierre, Sebastien, Jérôme et Jacques.

     A ma grande surprise Jérôme ne sort pas du 9 PG. La finale opposera Jacques à Sebastien. Le labarthais s'impose largement malgré quelques belles réponses du jeune grenoblois.

     

     Bilan du tournoi :

     

    • Comme toujours, accueil, organisation, repas, lots, tout est parfait... quoique pas de canelés cette année :-(

    • Lecteurs, machinistes impeccables, du moins dans ma salle. Pas vu l'autre...

    • La nouvelle formule de jeu tient la route même si, à titre personnel, je préférais l'autre afin de permettre à tout le monde de faire des parties avec des gens de son niveau. Et puis, à part moi, il y a eu peu de victime notable des poules de qualif. Ca met un peu de sel quand il y a un couperet pour ceux qui ont un peu raté leur qualif.

    • Je suis un peu gêné par le poids des 4ALS. On se rend compte que c'est le juge de paix qui permet de déterminer ceux des 20 potentiels qualifiés se retrouvent directement dans les 10 ½ finalistes. Quasi-impossible de rattraper le handicap quand on n'a fait que 2 compte-tenu de la faible valorisation de la 1ère place aux 9PG et de la répartition des poules avec des têtes de série.

    • Les questionnaires sont toujours d'excellente qualité, sans erreur, ni doublon, bien dosés, ayant corrigés la difficulté excessive à 3 points constatée l'an dernier. A mon goût un peu trop d'actualité : film, roman, chanson de 2015. Quelques petites réserves sur les 4 ALS. Certaines questions à 3 points étaient vraiment cadeau. Mais ces réserves sont vraiment minimes.

     

     Bilan personnel :

     

    • Le résultat brut est catastrophique. Et pourtant, j'ai l'impression d'avoir beaucoup mieux joué que l'an dernier avec ma 3ème place.
    • Sans être étincelant, j'ai fais un questionnaire écrit correct et de bons 9 PG. Et, au vu des questionnaires, j'avais largement de quoi défendre mes chances en ½ finale.

    • Mais voilà, c'est un de ces jours noirs où on fait systématiquement les mauvais choix et où on paye très, très cher la moindre petite erreur. J'ai eu trop de réussite l'an dernier. Le retour de bâton est violent cette année.

     


    12 commentaires
  •  

    Le tournoi annuel de Saint-Amand est un événement à ne pas rater, gage de qualité et de haut niveau.

     

    50 participants avec des pointures : Jérôme ; Djamel, Daniel, Christophe « superchampion », etc...

     2 8ALS par écrit à choisir parmi 4 thèmes, puis 3 9PG.

     Les 25 meilleurs dans le tournoi des superchampions, les autres dans celui des champions. A chaque fois partie complète et finale à 5.

     

     Je suis bien inspiré dans mes choix de 8 ALS (autour de l'ongle et peintre du 17ème au Louvre). Je fais 13 et 17 malgré 2 erreurs stupides sur les peintres les plus faciles. Je fais le meilleur total avec 30 points. Pour info les 2 autres thèmes : région Champagne-Ardenne et la variété française des années 80.

     Pas trop de souci sur le 1er 9PG que je gagne.

     Le 2ème m'oppose notamment à Djamel... qui m'explose. Je sauve l'essentiel en sortant 2ème.

     Le 3ème est encore plus compliqué. Je manque de rapidité et je ne peux pas compter sur les questions à 3 points introuvables. Bref, pénible 3ème place.

     L'essentiel est fait : je suis 2ème des qualifs et donc tête de série.

     Dans ma poule Jean-Claude Legrand et Céline.

     Je sors 1er sans trop de frayeur, suivi de Céline et d'une dame dont j'ai oublié le prénom (désolé).

     J'assure 3 sur les explorateurs du 19ème, seul le mystérieux vainqueur du Mont Logan m'échappant.

     Céline fit également 3 et la dernière candidate arrache ce score sur une question à 3 points assez cadeau.

     Jeu décisif général. Je le joue assez mal en hésitant trop mais je parviens quand même à sortir 2ème.

     FAF contre Céline. Ça se joue en 12 points et c'est limité à 10 questions.

     Le problème est qu'on ne trouve aucune des 4 premières !!!! Ce qui veut dire que ça va se jouer sur les 3 ou 4 questions jouables... Céline décolle en trouvant à 1 point les mystérieux zadistes... Une main malheureuse, 2 réponses brillamment trouvées à 1 point et nous nous retrouvons à la 9ème question avec 5/2 pour Céline. Je déteste ce genre de questionnaire qui semble venir d'une autre planète et il y a longtemps que je suis sorti de la partie. Bref, complètement déconcentré, je fais une grosse erreur sur la seule question abordable du questionnaire qui devait tomber dans mon escarcelle (triathlon moderne au lieu de pentathlon). 8 à 2 et dernière question. Je sauve un peu l'honneur en terminant 8/5. Bravo à Céline qui a su garder sa concentration dans ces conditions particulières.

     En finale elle retrouve Jérôme, Djamel, Jarno et Lionel. Comme prévu le FAF oppose Djamel et Jérôme. C'est serré mais une question facile à 4 points et un manque d'inspiration de Jérôme sur la dernière question donnent la victoire à Djamel.

     

     Bilan du tournoi :

     

    • Comme toujours accueil, organisation, lecteurs, machinistes, arbitres nickel.

    • Lots dans la moyenne des tournois.

    • Formule généreuse et très bonnes conditions de jeu.

    • 8 ALS bien équilibrés.

    • Pas grand chose à redire sur les 9 PG et les 4ALS. Variés, bien rédigés, sans erreur, ni doublon. En fait ma seule réserve est sur quelques FAF (dont celui sur lequel j'ai joué). J'ai l'impression que les rédacteurs sont victimes du syndrome « écrivain né à Besançon en 1802 ». Ils ont tellement peur que les candidats trouvent immédiatement qu'il n'y a quasiment plus d'indice dans la zone des 4 alors qu'il devrait y en avoir un difficile. De plus, dans un questionnaire limité à 10 questions, en mettre 4 ou 5 quasi-introuvables, ça pose un problème... Mais heureusement ça ne concernait que quelques questionnaires. La plupart, et notamment celui de la finale, était impeccable.

     

     Bilan personnel :

     - Place finale décevante mais finalement je n'ai pas grand chose à me reprocher. Une grosse erreur me coûte la place en finale mais ça fait partie du jeu et je sais que j'aurai toujours du mal à gérer ces parties où je ne comprends rien à ce qui se dit.

     


    1 commentaire
  •  Après 6 mois d'errance où je fréquentais les tournois sans réelle motivation et en dilettante, je reviens de mes vacances thaïlandaise regonflé et beaucoup plus concerné. Retour à Châteauroux.

     31 participants. 1 tour de 9 PG et un 4LS. On garde les 15 meilleurs et les autres jouent des parties complètes de consolante pour repêcher les 5 meilleurs. Puis 5 parties complètes à 4 et une finale avec les 5 vainqueurs.

     Parmi les favoris Jean-Jacques, Christophe, Gérard.

     Pas de souci pour mon 9 PG que je gagne sans frayeur.

     Place à la loterie des 4 ALS. Ils sont assez homogènes mais reste quand même le hasard du tirage au sort des 4 thèmes. J'assure 3 points sur les journalistes sportifs.

     Après le repas et les consolantes, place aux ½ finales.

     Dans la mienne, le principal adversaire est mon collègue parisien Pierre Gascou. De fait je sors 1er, suivi par lui.

     J'opte pour Venise. 4 sur le fil. Comme prévu le FAF m'oppose à Pierre.

     Grâce notamment à 2 questions botaniques trouvées à 4 points je l'emporte dans trop de souci 15 à 8.

     En finale je retrouve Christophe, Jean-Jacques, Gilbert (Cosnac) et Pierre (Bonnat).

     Je suis au plot 5 et j'ai énormément de mal à récupérer la main. Je sors quand même 2ème, derrière Christophe et devant Gilbert.

     Christophe se plante aux 4ALS, j'assure 3 sur « les tontons flingueurs » malgré quelques absences … et Gilbert se plante aussi avec 1. Finalement Christophe se sort du jeu décisif et me retrouve au FAF.

     Un mauvais choix alors que j'hésite entre 2 réponses , une ou 2 mains malheureuses, un trou sur Philémon et Beaucis et je suis largement mené. Question botanique ? Je garde la main. Légume oublié originaire de Chine... Le crosne ? Oui !! Encore 4 points sur la botanique;-) Question science ? Je joue tactique et laisse la main à Christophe . Bonne inspiration. Il se trompe et je récupère 3 points. Nous sommes à 20/18 pour lui... Je garde la main pour une question art. Danseurs américain ayant débuté avec Marthe Graham ? J'hésite entre Cunnigham et Forsythe mais décide de faire au plus simple. Cunnigham, 4 points et la victoire sur le fil !!!!

     Bilan du tournoi :

    •  Formule permettant à tout le monde de jouer suffisamment. Même si en supprimant quelques pauses il y a largement la place de faire un 9 PG supplémentaire.
    • Pas de problème d'organisation ou d'arbitrage

    • Machiniste lançant à temps (après réclamation) mais un peu perdu dès qu'il faut corriger. Bon, rien de dramatique.

    • Lecteurs clairs, s'arrêtant à temps.

    • Les lots sont également très corrects avec de beaux paniers garnis. Bon, pas de coupe...

    • Les questionnaires sont très corrects. Peu d'erreur, de doublon, quelques imprécisions de formulation. Les FAF sont très bons, variés avec juste ce qu'il faut de questions originales (duduk, barrage Teton, etc...). De plus les réponses ont été vérifiées avec toutes les références nécessaires pour réfuter les contestations. Donc bravo aux rédacteurs qui ont corrigé les problèmes de la précédente édition.

    • Donc, un très bon tournoi

     Bilan personnel :

    •  J'ai assez bien joué même si mon manque de compétition s'est fait sentir sur quelques erreurs.
    • Surtout content d'avoir retrouvé l'envie de jouer.

     

     


    2 commentaires
  • C’est peu dire que je n’arrive pas au traditionnel tournoi de Saran à bloc… Plus de club depuis 6 mois, quelques tournois où j’arrive sans ambition particulière et sans pression, je suis en pleine cure de « sevrage » et ça se passe très bien. Plutôt la tête à mes prochaines vacances thaïlandaises.


    Les 40 participants sont accueillis par la distribution de l’habituel gadget.
    La formule est toujours la même : 40 participants, 8 poules dont on garde les 2 meilleurs aux 4ALS. 1 partie de consolante pour les 24 éliminés, ½ finales complètes pour les 16 autres et finale à 4.


    Le tirage au sort est très important vue la formule car si 3 bons joueurs se retrouvent ensemble, il en restera forcément un sur le carreau. Je ne suis pas trop verni car j’ai droit à Daniel David, vainqueur l’an dernier, et Sylvie (Véretz). Je sors 1er, suivi de Daniel et Sylvie. J’ai été bien inspiré de sortir 1er car ça me permet de choisir le seul thème qui m’intéresse « La guerre 14/18 ». 4 sans trop de soucis. Daniel se retrouve au jeu décisif avec Sylvie alors qu’elle avait largement l’occasion de passer. Il s’en sort de justesse.


    Tirage au sort des ½ finales. J’évite les favoris. Je joue notamment avec Mathias (Véretz), Hervé Marti (Vignoux). Mathias anticipe à bon escient et sors largement 1er. J’assure la 2ème place et je suis suivi d’Hervé. Mathias me pique le seul sujet sympa aux 4ALS « équipes du top 14 ». J’en suis réduit à prendre le thème mystère. Bof, bof : « Poissons en chanson » !!!! Tout petit 2… Je sauve l’essentiel en me retrouvant en jeu décisif avec Hervé. Ça passe.
    Le FAF contre Matthias démarre mal. Les questions sont très difficiles et je me retrouve mené 5/1. Je remonte petit à petit et finis par ma seule réponse à peu près correcte : le parhélie.


    Les 3 autres finalistes sont Daniel David, une nouvelle fois passé par un trou de souris et ça n’est pas un mince exploit vu sa carrure !, Christophe et le surprenant François (Vignoux).
    Je fais un bon 9PG et sors 1er, suivi de Daniel et Christophe.
    Allons-y sur « les lieux de culte ». 3 sans regret. Comme Daniel alors que Christophe fait 4 sur la discographie de Jean-Louis Aubert, vieux rocker artistiquement mort depuis 30 ans, tout juste bon à nous pondre d’insipides ballades trop molles pour être utilisées comme musique d’ascenseur.
    Je joue très mal le jeu décisif contre Daniel. Trop timoré sur une question, anticipant trop sur la suivante. Mais difficile d’avoir des regrets sur une épreuve aussi aléatoire.
    Daniel débute bien le FAF et semble devoir conserver son titre mais Christophe se met à enchaîner les bonnes inspirations et l’emporte 21/6.


    Bilan du tournoi :
    - Accueil et organisation toujours nickel
    - Lots très corrects
    - Arbitrage parfois flou. On accepte parfois certaines réponses approximatives.
    - Bons lecteurs
    - Les machinistes lancent à temps. C’est avant tout ce que je leur demande. Après, pas mal de cafouillage : machiniste donnant la réponse correcte de sa propre initiative alors que le lecteur a dit non, un peu de mal à corriger les scores. Mais rien de catastrophique.
    - Le cœur du sujet, les questionnaires :
    o Pas de souci avec les 9 PG
    o 4 ALS dans l’ensemble difficiles mais homogènes. Donc rien à redire.
    o FAF généralement très difficiles. Beaucoup de réponses complètement inconnues. De plus, même quand les questions sont trouvables, ça manque vraiment d’indice dans les 4 points. Il faut normalement un indice très difficile, trouvable par quelqu’un qui connait très bien le sujet. Là, c’est généralement un « blabla » qui ne comporte aucun élément.
    o Mais, malgré ces petites réserves, les questionnaires sont de qualité, sans erreur, sans doublon.

    - Je ne suis pas très fan de la formule, beaucoup trop sèche à mon goût, alors que la plupart des tournois évoluent vers des formules plus généreuses. De plus je ne comprends pas pourquoi on ne fait pas un tournoi complet de consolante en prenant 20 joueurs dans le A et les 20 autres dans le B.
    - Mais conclusion générale : tournoi très réussi comme d’habitude.


    Bilan personnel :
    - 3ème place. Correct sans être extraordinaire.
    - Niveau de jeu correct.
    - Il manque un peu de réussite et d’investissement pour espérer mieux.
    - L’avantage d’être si détaché du jeu ? Quand la victoire n’est pas là, on s’en fout complètement :-)


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique