• J’ai hésité à revenir à Cambrai, la dernière édition ayant été assez pénible.. Mais bon, avec le temps on oublie un peu la déception et puis c’est la reprise…

    40 participants du Nord, de région parisienne et même d’Agen avec Jean-Marie !!!

    2 parties complètes. On garde les 10 meilleurs pour 2 ½ finales, puis 4 pour 1 finale complète.

    Ma 1ère poule est une des plus relevées avec les 2 Jean-Marie (l’agenais et le belge). Bon 9PG et je sors 1er.  J’hésite sur le 4ALS et j’opte pour « le théâtre ». C’est très vague et j’espère ne pas tomber sur du vocabulaire très spécifique. Finalement c’est jouable et, avec un peu de réflexion, je fais 4. Je retrouve au FAF le sympathique agenais. Dès la 2ème question j’ai les jambes coupées. On demande un feuilleton télé et dès le début on parle de Roy Thinnes !!!! Bref Jean-Marie ramasse facilement 4 points. Finalement j’arrive à 8/8. J’ai la main sur la dernière question décisive. Mais comme souvent quand je suis agacé par le déroulement d’une partie je la joue mal et appuie beaucoup trop tôt. Juste avant l’indice décisif… Jean-Marie l’emporte 12/8 et ça s’annonce délicat pour la qualif.

    2ème poule où je suis notamment opposé à Serge, tête de série. Nouveau bon 9PG. Le 4ALS sur les monnaies du monde n’est pas trop compliqué et je fais 4.

    Le FAF contre Serge commence bien et j’ai de l’avance. Ca tourne et il remonte. 10/9 pour moi et dernière question. Il a l’occasion de gagner, fait une erreur et j’arrache la victoire 12/9. Ouf. J’ai eu très chaud pour la qualif.

    ½ finale contre notamment les 2 parisiens Christophe et Erwan. Je rame aux 9PG. Mauvaises anticipations et pas de réponse à 3 points pour me sauver. Je peux tout juste sortir 3ème. Mes 2 collègues parisiens me laissent un questionnaire sur les séries télé des années 60/70. Facile (feuilleton où a joué John Steed à 4 !) et je fais 3 alors qu’ils n’ont fait que 2. Erwan sort Christophe au jeu décisif.

    En finale nous retrouvons Jean-Marie et Serge. Cette fois-ci pas de frayeur aux 9PG. Je sors 1er, suivi d’Erwan et Serge.

    Je fais 3 sur « Lyon ». Nouveau jeu décisif entre Erwan et Serge et une fois de plus Erwan gagne à la loterie.

    Le FAF commence bien. Je trouve à 4 Pirandello mais Erwan égalise aussitôt sur une brillante réponse sur l’athlétisme. Les révisions intensives portent leurs fruits… Et puis, plus rien…. Je fais un FAF correct, sans être brillant. Pas d’erreur mais pas d’indication dans la zone des 4 et les indices tombent systématiquement mal. Erwan se détache 12/6. Je peux juste marquer 2 points sur sa seule erreur. Erwan a progressé et gère désormais mieux ces instants de vérité. Il ne craque pas et conclut sur une nouvelle bonne inspiration à 4. Pas de regret. Je ne pouvais vraiment pas faire grand-chose. Peut-être tenter de changer de tactique et laisser la main. Mais il y a souvent de gros cadeaux à Cambrai…

    Bilan du tournoi

    -        RAS sur l’accueil, la convivialité.

    -        Lots corrects avec beaucoup de coupes et du champagne !!!

    -        L’organisation est correcte malgré quelques petits flottements mineurs.

    -        Formule correcte même si la moindre glissade aux 4ALS est rédhibitoire. A noter que Cambrai a corrigé les problèmes constatés lors de la dernière finale (FAF interrompu faute de questions)

    -        Pas de problème de machinistes.

    -        Les lecteurs pâtissent de la mauvaise acoustique de la salle principale. Même avec une bonne audition c’était compliqué. Ca devient trop handicapant pour ceux qui ont des problèmes.

    -        Le cœur du sujet et principale faiblesse de Cambrai, les questionnaires.

    o   9PG assez corrects malgré 2 défauts : certaines questions mal calibrées et surtout AUCUNE question de vocabulaire bornée. Il faut TOUJOURS une racine ou une indication permettant d’éviter les synonymes auxquels on n’a pas pensé en rédigeant. Mais peu d’erreur et pas de doublon.

    o   4 ALS. Encore de grosses disparités de niveaux et des problèmes de calibrages.

    o   FAF. Encore quelques gros cadeaux mais c’est en progrès. Sur la finale, problème de diversité des thèmes (6 questions littérature, théâtre sur 10 environ). Mais c’était jouable.

    -        En résumé, un tournoi de Cambrai avec ses qualités et ses défauts habituels. Je ne suis pas certain que les organisateurs en aient conscience donc je pense qu’il faudra faire avec pendant un bon moment…

     

    Bilan personnel :

    A part un 9 PG difficile je n’ai pas mal joué.

    Manque de réussite toute la journée aux FAF.

    Pas de regret car, même en faisant le FAF parfait, je ne vois pas comment j’aurais pu gagner la finale.

     

    5ème finale perdue cette saison. Si j’avais le même taux de réussite dans mes finales que les autres années, elle aurait été exceptionnelle. Mais ça ne sourit pas…


    votre commentaire
  • Ca faisait 3 ou 4 ans que je n’étais pas venu, les dates entrant souvent en conflit avec celles de mes vacances thaïlandaises. Et dans ce cas, c’est vite tranché…

    A peine 67 participants… mais du lourd : Karim, Gregory, Sebastien, etc…

    Formule classique : 1 8ALS par écrit (on choisit 2 thèmes parmi les 4 et on garde le meilleur). 3 9PG. Les 45 meilleurs se rencontrent en 9 parties. Les vainqueurs et le meilleur perdant en 2 ½ finales puis FAF entre les 2 vainqueurs.

    Bon choix aux 8ALS. Je prends « Roland Garros » qui est beaucoup plus facile que les autres. Par contre les rédacteurs se sont lâchés sur les autres thèmes avec des questions complètement introuvables comme le mouvement artistique « Valet de carreau » ou la langue dans laquelle les babouchkas russes ont chanté à l’Eurovision !!! J’ai toujours du mal à comprendre l’intérêt de questions inconnues de tous. Correct 18/28. Et encore j’ai oublié le nom de l’espagnole qui a gagné en 2016…

    Je me sens très mou. Pas beaucoup dormi cette semaine à cause de la canicule et il fait encore très lourd.

    Et pourtant il va falloir se faire violence. Dès la 1ère série j’hérite d’un de ces jeunes grenoblois survoltés : Thibault. Avec eux, c’est toujours à 200%. Alors que je sens que je vais avoir du mal à me motiver pour une première phase peu sélective… Et finalement ça se passe bien et je sors 1er sans souci. Thibault s’en remettra et sortira 1er des qualifs.

    Ma 2ème série semble beaucoup plus abordable… et c’est la catastrophe. Je suis lent, j’accumule les erreurs et reste bloqué à 8.

    3ème série avec Karim et Jacques Collard. Je rame un peu, ne peux rien contre Karim mais sauve l’essentiel avec une 2ème place.

    Fin des qualifs à une quelconque 20ème place.

    Le boustrophédon me donne une poule jouable. J’ai un peu de mal aux 9PGs. J’attends désespérément une question à 3 points dans mes cordes pour me sauver. Elle arrive et je peux enfin décoller. Dans la foulée, je sors 1er, juste devant Christian (Lyon) et David (Dijon).

    J’opte pour l’Italie au 20ème siècle. Sans souci jusqu’à 3. Banque italienne compromise dans un scandale avec le Vatican ? Je réponds trop vite au lieu de bien réfléchir. Banque Ambrosio au lieu d’Ambrosiano et je rate le 4.

    Les questionnaires de mes adversaires sont très abordables et ils font 3 également sans souci.

    Jeu décisif général. Une erreur de ma part (Corgula au lieu de Cordula pour la superbe brésilienne), un manque d’inspiration pour la suite et je perds à la loterie du jeu décisif. Fin du tournoi à une quelconque 19ème place.

    Ces séries ont fait du dégât parmi les favoris et la composition des ½ finales est surprenante.

    Se retrouvent en finale Karim et Jacques Collard. Le FAF est très serré mais Karim finit par l’emporter grâce à une ultime brillante réponse. 3ème succès de rang à Lyon et il rajoute un nouveau chapitre à sa légende.

    Bilan du tournoi :

    -        RAS sur l’organisation, l’accueil

    -        Lots me convenant : je préfère des bouteilles de vin que je boirai à quelques livres que je ne lirai dans doute pas J

    -        Formule classique et généreuse. Et merci pour le 8 ALS par écrit. Quel gain de temps !!! Un seul reproche. Les 45ème ex-aequo étaient départagés par une règle curieuse : le meilleur score au 3ème 9PG. Une place dans le grand tableau mérite bien un jeu décisif.

    -        Machinistes nickel.

    -        Quelques réserves sur 1 ou 2 lecteurs, peu audibles ou accordants à tort des réponses. Mais rien de catastrophique.

    -        Questionnaires bons, à part mes petites réserves sur les 8ALS de sélection. Bien rédigé, varié, pas d’erreur, pas de doublon. Peut-être que les 4ALS auraient pu être plus sélectifs.

    -        En résumé, bon tournoi et beau vainqueur.

    Bilan personnel :

    -        Moyen lors des qualifs mais je m’en doutais

     

    -        Je me réveille lors des phases cruciales mais un léger manque de réussite. Dommage parce que c’était bien dégagé dans les ½ finales…


    votre commentaire
  • Dernière étape avant les vacances dans la banlieue de Brest. Guilers organise son 2ème tournoi, 4 ans après son premier.

    45 candidats. Trappes quasi au complet, Georges, les Rennais et pas mal de bretons.

    2 9PG et un 4ALS. On en garde 24. Plus un 25ème à l'issu de séries de 9PG de repêchage.

    Puis 5 ½ finales complètes et une finale entre les 5 vainqueurs.

     

    Pas de souci pour mon 1er 9PG. Je choisis les « animaux dont le nom commence par E ». Très moyen. Et petit 2.

    Nouveau bon 9 PG dans ma 2ème série.

    Fin des qualfs à une correcte 4ème place. Ça me permettra d'éviter les favoris (Pierre, Eric le local).

     

    Après les repêchages à la formule assez curieuse, place aux ½ finales.

    Je gagne sans problème le 9PG. Je fais 3 sur les « polonais célèbres » et je retrouve au FAF Martine (Le Mans, Laval?). Le FAF est assez difficile... et c'est bien ! Je l'emporte finalement 12/0.

     

    Je retrouve en finale Pierre, Jean-Marie le sympathique papy, Bernard (président de Trappes) et Eric (Rennes).

    Je commence bien le 9PG, suis tout près de sortir mais me fais devancer par Pierre sur une erreur... Je sors 2ème, suivi d'Eric.

    Pierre fait un brillant 4 sur la « Dordogne ». Je sens bien « La Gaule » mais finalement fais un très moyen 2 sur nos ancêtres celtes. Eric arrache le 2 sur la « musique contemporaine ». Jeu décisif. Il m'inspire plus que celui de la semaine dernière et je m'en tire.

     

    Pierre marque le 1er point du FAF... mais ça se passe beaucoup mieux ensuite. Entre petites erreurs de Pierre, très bonnes inspirations (content de retrouver le puli, chien hongrois à 4) je me détache 15/4, 19/4 … et conclus sur l'écrivain Lecavelé : Dorgeles.

     

     

    Bilan du tournoi

     

    • Aucun souci d'organisation, d'accueil

    • Machinistes ok, lecteurs quasi tous bons.

    • Lots très corrects avec trophée et généreux bon d'achat

    • Arbitrage très (trop?) inflexible sur la prononciation. Mais c'est resté cohérent alors...

    • Formule classique avec l'habituelle litanie de 4 ALS. Formule de repêchage bien compliquée. En gros les 21 éliminés faisaient des séries de 9PG. Le vainqueur de la 1ère série rencontrait 3 nouveaux adversaires et ainsi de suite jusqu'à ce que tout le monde ait rejoué. J'aurais fait 5 séries et un 9PG final entre les 5 vainqueurs.

    • Les questionnaires étaient de bonne qualité. Bien dosés, 4ALS homogènes et sélectifs. Idem pour les FAF. Difficiles mais pas introuvables. On pourra juste reprocher quelques doublons.

    • En résumé, bon tournoi. Bravo à toute l'équipe de Guilers.

     

    Bilan personnel

     

    • J'ai plutôt bien joué.

    • Très content de mon FAF final contre Pierre qui devient un peu ma mascotte.

    • Content d'avoir vaincu la malédiction des finales perdues (3 de suite)

    • Il est temps de partir en vacances. Où ça ? Devinez:-)

     

    Et pour terminer ce compte-rendu, mon petit ¼ d'heure réac mais j'ai été vraiment énervé par ce que j'ai entendu.

    Le soir, je vais me balader dans Brest et opte pour un dîner dans une crêperie.

    Je discute avec le patron, largement septuagénaire, qui tient la boutique avec sa femme. Le style à bosser 10h par jour, 6 jours sur 7 depuis 50 ans. Donc loin de l'affreux exploiteur capitaliste qui justifie toutes les exactions de la jeunesse d'extrême gauche. Quoique, dès qu'on a un peu de bien, ça justifie qu'on saccage tout... , abribus, vitrines de magasins. Qu'est-ce-que ça doit emmerder les Pinault, Arnaud & co...Donc, ce brave monsieur m'explique qu'en raison des travaux pour le téléphérique de Brest, son chiffre d'affaire s'est effondré. Ben oui, entre les gravas et les palissades, faut vraiment avoir faim pour entrer dans sa crêperie. Et bien sûr aucun dédommagement de la mairie malgré toutes leurs demandes. Les commerçants brestois avaient déjà connu ça avec la construction du tramway (80 faillites et 17 suicides!). La municipalité brestoise n'a pas d'argent.A côté de ça, le brave monsieur voit passer tous les jours une armée de migrants logée au frais des brestois dans un 3 étoiles du centre ville pour aller manger gratos. Pour ça, on trouve tout de suite des ressources, par contre pour ceux qui contribuent à la richesse de la ville par leur travail... Décidément, pour nos élites bien-pensantes seule la détresse exotique est digne de considération.  

    Terminons par une note positive. Halte à Dinan au retour. Magnifique !

     


    4 commentaires
  • Avant-dernière étape de mon mini Tour de France printanier à Véretz.

    37 candidats avec José, Christophe, Jean-Jacques.

    La formule n’a (toujours) pas changé. 9 poules. Les 2 meilleurs aux 4ALS vont en ½ finale. Tournoi de repêchage pour les éliminés avec le vainqueur directement en finale. Pour les qualifiés, 4 parties complètes. Finale à 5, donc.

    Je suis dans la 1ère poule. Cécile (Saran) me grille pour la 1ère place… mais se plante complètement sur un 4ALS difficile. 1 tout petit point. J’assure la qualif avec un médiocre 2 sur « l’armée d’autrefois ». Pas brillant mais l’essentiel est fait.

    Après le tournoi de repêchage, places aux ½ finales. J’hérite d’une des poules les plus difficiles : Jean-Jacques, Jean-Marc (Saran), Christine (Saint-Malo) et Jacques (président de Paris 1)… Sans être extraordinaire j’assure la 1ère place. Christine réussit une belle perf en sortant 2ème, devançant Jean-Jacques. Pour une fois je suis raisonnable et prends un questionnaire arts « Arts pendant le 2nd Empire ».  C’est du classique et 4 sans problème. Christine et Jean-Jacques se retrouvent au jeu décisif et nouvel exploit de la malouine… qui est bien partie pour enchaîner avec un 3ème ! Le FAF ne m’inspire pas du tout, je fais une petite erreur et je suis mené 9/5. Je frôle plusieurs fois l’élimination mais finis par remonter 10/9 et par gagner sur une erreur de Christine. Gros ouf….

    Je retrouve en finale José, Manuella, Jacques (ancien parisien devenu poitevin) et Hervé (ancien parisien œuvrant à Vignoux).

    Je ne comprends rien aux 6 ou 7 premières questions du 9PG. Au contraire de José qui prend le large. Je réagis bien mais pas suffisamment pour empêcher le zébulon nantais de sortir 1er. Je sors 2ème, suivi de Manuella. José fait 3. Je choisis « chefs d’ici et d’ailleurs ». Jusqu’à 2 ça va. J’ai l’occasion de faire 3. On cherche les chefs gaulois élus.  Je connais la réponse… mais comme je ne suis pas très bien dans le jeu, j’ai du mal à fouiller dans ma mémoire et je confuse L Eubages au lieu de vergobrets… Manuella a une 1ère occasion de m’éliminer mais bloque à 2 alors que le 3 était proche… Par contre elle ne laisse pas passer l’occasion au jeu décisif qu’elle joue mieux que moi.

    Le FAF final sera largement dominé par José qui l’emporte.

    Bilan du tournoi :

    -          Rien à redire sur l’accueil et le repas

    -          Machinistes, lecteurs sans souci.

    -          Lots classiques. Pas sûr mais il ne semble pas avoir vu de coupe.

    -          Les questionnaires sont corrects :

    o   Quelques petites erreurs, quelques questions avec  « où se trouve… »

    o   Quelques différences de niveau aux 4ALS et pas mal de thèmes vagues

    o   FAF corrects. Sélectifs, très peu de cadeaux.

    -          La formule mériterait d’être modernisée. Finalement on joue peu et je ne suis pas fan des éliminés qui se retrouvent en finale.

    Bilan personnel :

    -          Tout ça est moyen.

    -          Depuis mes dernières inoubliables vacances j’ai bien du mal à m’investir dans le jeu.

    -          Suffit de regarder des José, des Sebastien, etc… Si on n’est pas à 100% on a des résultats moyens.

    -          Plus qu’un tournoi et il sera de temps de faire une longue et salutaire coupure.


    1 commentaire
  • J’ai décidé de faire un peu de tourisme et de tenter quelques tournois « exotiques ». Direction l’Est et Vittel pour sa 2ème édition.

    28 candidats, essentiellement du coin, des dijonnais et quelques visiteurs du Nord, de Trappes et de Paris. Marie-Christine, tenante du titre, Daniel David, Christophe et Raphaël seront mes principaux rivaux pour la victoire.

    Je n’ai pas bien compris le règlement envoyé. En fait, on commence par faire 7 parties complètes. Sauf que plutôt que d’enchaîner les 3 phases du jeu, on joue d’abord les 7 9PG, puis les 7 4ALS et les 7 FAF. Première bizarrerie du règlement et plein d’allers et venues inutiles…

    Je suis dans la 1ère série. Le tirage au sort intégral (ce qui va malheureusement générer quelques poules avec 3 membres d’un même club) a été clément. Je gagne tranquillement mon 9PG. Bien plus tard donc, je choisis comme 4ALS « les groupes yéyés ». Je retrouve à 4 la seule question difficile (le groupe d’origine de J.Dutronc) et fais 4. Encore plus tard le FAF. Sans souci et victoire 12/0.

    Une consolante est organisée pour les éliminés du 9PG plus 1 personne tirée au sort.

    Place aux ½ finales. Nouvelle incongruité. Pour désigner le 8ème candidat, on choisit le meilleur perdant. Ils sont 4 ex-aequo… Tirage au sort ! Ça mérite un 9PG ou un jeu décisif. Encore une fois j’ai de la chance au tirage au sort car j’évite D.David, Christophe et Raphaël. C’est ce dernier qui sortira vainqueur de cette poule de la mort.

    Mon principal adversaire dans ma ½ est David (Dijon). Je sors tranquillement 1er du 9PG. Je fais 4 sur « les chiens de fiction ». David également… et la 3ème candidate aussi sur « les célébrités vosgiennes » (A 4 homme politique né à Mirecourt… et ayant créé la Fête de la Musique !). Je me sors de justesse du jeu décisif et retrouve David au FAF. Sans problème et victoire 12/0.

    C’est là qu’on touche au divin avec l’étonnante imagination des organisateurs pour trouver des formules saugrenues.

    Alors que Raphaël et moi nous apprêtions à jouer le FAF final, on nous annonce une partie complète à 4. Avec la gagnante de la consolante. Bof, bof. Et pour faire le 4ème ? En bonne logique on aurait dû prendre le meilleur battu au FAF. Non, là, tirage au sort parmi les 25 autres candidats !!!! Gros, gros remous dans la salle et finalement les organisateurs optent pour un FAF final entre Raphaël et moi.

    Ça commence fort. Actrice de son vrai nom Sophie Maupu ? Je réplique par « philosophe fille de Bleustein-Blanchet »… Question histoire et main à Raphaël. J’espère pouvoir faire la différence sur un de mes points forts.. mais ça commence par « événement survenu le 24 Août 1572 »… Malheureusement Raphaël est de la vieille école, avant que Nadjat et ses pédagogues ne recentrent l’enseignement de l’histoire sur l’essentiel : l’esclavagisme, la colonisation et les méfaits des méchants occidentaux.  Bref, avec ce genre de cadeaux, ça avance vite. J’ai une hésitation sur la seule question non donnée de ce début de partie et fait un mauvais choix sur un groupe de rock. L’indice évident arrive dans la zone de Raphaël. 11/4 pour lui. Arrive la seule question difficile et pour tout dire digne d’une finale : « La Jérusalem délivrée de Tancrède. Nous ne la trouvons pas (pas glorieux tout ça). Un autre cadeau pour moi et 11/8. Question pas évidente avant la zone des 2 points pour Raphaël et 13/8. Cadeau pour moi et 13/12. Question décisive. L’indice évident arrive dans ma zone… mais j’ai mal joué le coup et tenté bien trop tôt une réponse à la despérado sans avoir vraiment d’indice.  Raphaël conclut donc 16 à 12. Victoire somme toute logique du joueur qui a su rester calme et lucide.

    Il est 15h20. Je crois que c’est un record pour une fin de tournoi !

    Bilan du tournoi :

    -          Accueil impeccable

    -          Lots sympa. 2 bonnes bouteilles de vin pour moi.

    -          Bonnes lectrices, bons machinistes.

    -          Les questionnaires :

    o   Assez variés, bien rédigés

    o   Des erreurs facilement évitables avec plus de vérifications.

    o   Problèmes de dosages aux 4ALS. Ma question à 1 point sur les chiens de fiction était le nom du chien de Rémi sans « Sans famille » alors qu’on demandait à 4 le nom du chien de Colombo. Quant au nom du créateur de la Fête de la musique à 4…

    o   Les FAF étaient corrects lors des phases de poule. Par contre beaucoup, beaucoup trop faciles en ½ finale et surtout en finale. Franchement ça n’a aucun intérêt de jouer sur ces questions junior.

    o   Le gros problème du tournoi est la formule. Je le dis toujours mais plus on fait simple, mieux on se porte.

    o   La moitié des joueurs n’aura fait qu’un 9PG et un 4ALS. Il y a sûrement moyen de faire mieux quand on termine à 15 h.

    o   Quelle mouche a piqué les organisateurs d’imaginer une finale avec tirage au sort d’un candidat ? Il parait que l’an dernier on avait gardé les 16 meilleurs pour 4 ½ finales et une finale à 4. Ça n’est pas extraordinairement généreux comme formule mais ça a le mérite d’être logique.

    o   Donc tournoi sympathique, organisateurs plein de bonne volonté et à l’écoute mais ils devraient faire valider la formule et leurs questionnaires par quelques personnes plus expérimentées.

    Bilan personnel :

    -          Difficile de me faire une idée sur mon niveau de jeu.

    -          Je suis tombé sur des poules faciles en 9PG, sur des 4 ALS faciles et les FAF étaient en grande majorité cadeau.

    -          Comme souvent j’ai manqué d’un peu de lucidité quand le déroulement du FAF final a commencé à m’agacer.

    -          Ça n’est pas une période euphorique pour moi en ce moment…


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique