• 40 candidats et du très haut niveau : les grenoblois, les urou-crennois au complet, Rennes, quelques parisiens.

    2 9PG, 1 8ALS par écrit, 1 questionnaire écrit. Les 20 1er en 4 ½ finales, le meilleur perdant repéché pour une finale à 5. Match de classement pour tout le monde.

    Questionnaire écrit où je fais pas mal de grosses bêtises pour un score logiquement moyen.

    1er 9PG qui m’oppose à Pierre et Aurélien. Mes dernières performances en tournoi ne m’incitent pas à l’optimisme. Mais finalement, je me sens bien sur le buzzer, bien dans le rythme et assez agressif. Et je sors 1er à ma grande surprise.

    Pour le 8ALS par écrit, les candidats choisissent parmi 4 thèmes (gare des préfectures, mots d’origine turcs, anciennes monnaies françaises, lieu où ils reposent) et on garde le meilleur. Je me loupe un peu sur « lieu où ils reposent » mais ma parfaite connaissance du turc me sauve :-) 16/20 après réclamation (Santjak attendu pour le territoire d’un pacha et finalement pachalik accepté aussi. Après recherche, ça me semble même plus conforme à la question).

    2ème 9PG contre, notamment, Christophe A. Là encore, je suis bien dans le coup et sors 1er.

    Je suis 1er des qualifs, bonne surprise… mais mauvais augure pour la victoire finale, selon mon expérience ?

    Dans ma ½ finale mon principal adversaire semble être Pascal… mais les outsiders font une superbe partie. Stephane (Les Noes) et Aurélien (Urou) sortent. Sur le fil je prends la 3ème place à Pascal…

    Mes adversaires font 3 aux 4ALS et me laissent 2 thèmes épouvantables : « Le Whisky » et « Les sœurs au cinéma ».  Ma fibre cinéphile ne s’est pas beaucoup développée, d’autant que le petit monde QPUC a une propension pour les obscurs films français. En désespoir de cause, noyons-nous dans le whisky. Comme il est classique j’arrache le 3 grâce au fameux breuvage canadien,  le Rye.

    Jeu décisif général. Stéphane anticipe beaucoup et judicieusement. Il sort 1er. Je ne joue pas trop mal le coup et sors 2ème.

    Le FAF contre Stéphane n’est pas époustouflant. Pas grosses erreurs mais pas de fulgurance. Ça suffit pour gagner 12/7.

    La finale s’annonce très compliquée : Sébastien, Pierre, Christophe S., Anthony (Urou).

    Et finalement, alors que je m’attends à être complétement largué, je suis bien dans le rythme. Un peu de retard à cause de mauvaises anticipations alors que j’étais le seul à avoir la réponse mais je sens que je suis dans le coup. Je reste concentré, ajuste un peu mes anticipations et remonte. Au point de sortir 1er, devant Sébastien et Pierre qui a eu très chaud….

    J’hésite entre 2 thèmes « autour du bang » et « mots commençant par tri ». Je choisis le vocabulaire, un de mes points forts. Médiocre 2. Je n’ai pas fait un mauvais choix, je ne suis pas spécialement mauvais mais il ne convient pas du tout. Insuffisant.

    Je laisse s’expliquer au FAF Pierre et Sébastien. Je ne connais pas le vainqueur. Pas que je sois comme certains petits camarades, uniquement concernés par ma personne, mais j’ai un bus à prendre.

    Allez, je vais me faire plaisir et faire mes 5 minutes réac. Ca m’a manqué, ça ?

    Je suis donc venu en bus, par solidarité avec les grévistes nantis de la SNCF. Je précise que c’est du 2nd degré. J’avais posté ce type de commentaire sur facebook sans apporter cette précision. J’ai déclenché l’ire de certaines consciences de gauche que la lutte des classes pousse peu à l’humour et qui sont d’autant plus solidaires avec la grève de la SCNF qu’ils n’en subissent pas les conséquences. Sur la grève proprement dite, je suis partagé. Je me sens aussi peu solidaire avec les syndicalistes de la SNCF, parmi les plus bornés et archaïques de France (et pourtant, il y a de la concurrence) qu’ils le sont de moi quand les patrons de SSII obtiennent le fameux contrat de chantier que même Sarko n’avait osé leur donner. Mais d’un autre côté, cette privatisation plus ou moins larvée de tous les services publics, même les plus indispensables, au nom du libéralisme effréné de l’aristocratie de Bruxelles, me scandalise.

    Mais retour à QPUC

    Bilan du tournoi

    • En un mot : parfait

    • Accueil nickel, bon repas même si je regrette les spécialités locales, lots corrects

    • Formule parfaite avec notamment l’adoption du 8 ALS par écrit, plus équitable et moins ennuyeux que les 4 ALS oraux.

    • Lecteurs, machinistes parfaits

    • Questionnaires au top : bien rédigés, bien calibrés, avec indices graduels, variés, adaptés au niveau des consolantes.

    • Pour trouver des choses à redire il faut vraiment tomber dans la sodomie de diptère. Je n’aime pas les questions du type « en quelle année a été inventée la pince à linge ». Personne ne connaît et celui qui a un gros coup de bol peut récolter 3 points. Autre point, mettre 2 questions à 3 points d’un même thème sur un 1 9PG avantage certains candidats. J’en ai bénéficié en ayant 2 réponses difficiles en histoire sur un même 9 PG. Mais là c’est vraiment pour passer du 19,5/20 au 20/20…

    Bilan personnel

    • Je ne pensais pas pouvoir rejouer à ce niveau !

    • Bien concentré, bien dans le rythme, agressif sur le buzzer, ça faisait au moins 1 an que je n’avais pas été aussi bon aux 9PG

    • Bien sûr, le manque de pratique se fait sentir. Quelques oublis, quelques difficultés à retrouver certaines réponses.

    • Aucun regret sur le choix du 4ALS. C’était dans un de mes points forts. Manque de réussite à ce moment là.

    • Bref, surpris et ravi de ma performance.

    • J’ai pris du plaisir à jouer. Ca faisait très longtemps et je rajouterai peut-être quelques dates à partir de Septembre. Faut voir…




    votre commentaire
  • Entamée il y a 2 semaines à La Rochette-Melun, ma campagne QPUC se termine déjà par ce week-end manceau.

    Samedi 7/4 : spécial pas de naphtaline dans les rillettes

    20 candidats pour un spécial « après 1967 ». Privé de mythologie, d’antiquité, d’épopée napoléonienne, gavé de films récents oubliés dans 10 ans, d’écrivaillons à la mode, de chansons modernes, je m’attends à souffrir.

    1ère épreuve par écrit (15 questions il me semble) et je fais un bon score.

    Place aux 9PG. Le Mans a adopté certaines innovations du tournoi Art parisien : les 3 premières questions sont audio-visuelles et pas sur le buzzer. Ce qui me permet de marquer 3 points sur 4 possibles.

    Retour au buzzer. Je commence par marquer le 1er point…. Et puis c’est tout. Juste une précieuse réponse à 3 points sur le gong. Déjà que je ne suis plus au top en tournoi mais, là, c’est vraiment un jour où je suis complétement amorphe, sans réaction.

    2ème partie. Je fais le plein sur les questions audio/visuelles… et là encore, c’est tout ! Encéphalogramme toujours aussi plat !

    Petit miracle, grâce aux points par écrits, je passe le cut tout en ayant répondu en tout et pour tout à 3 questions sur le buzzer alors que certains favoris, comme Grégory, sont out !!!!

    J’échappe à la ½ finale de la mort et retrouve notamment Elodie, Morgan, Tristan (1er des qualifs). C’est toujours aussi mou sur le buzzer et Elodie, puis Morgan sortent sans problème. Un dernier sursaut me permet d’arracher la 3ème place.

    Elodie perd les pédales aux 4ALS et me permet de retrouver Morgan malgré un médiocre 4ALS sur « les personnalités sénégalaises »

    Le FAF est largement à ma portée mais je fais trop d’erreurs. Quand la réponse vient immédiatement, ça va, mais c’est un jour où toute réflexion est impossible. Je finis par perdre sur la dernière question, gros cadeau.

    En finale Pierre dominera son collègue.

    Bilan du tournoi

    • Tout était parfait, de l’accueil, à la formule, des machinistes aux lecteurs.
    • Pas de surenchère jeunistes dans les questionnaires, sans erreur, bien calibrés et variés

    Bilan personnel

    • Place d’honneur complétement usurpée
    • J’ai été nul sur le buzzer toute la journée.
    • Pas de raison particulière, juste un jour sans.

      


    votre commentaire
  • Ca faisait une éternité que je n'avais rien posté sur ce blog. Il faut dire que, ne faisant plus de tournoi, je n'avais pas grand chose à raconter. J'aurais pu poster sur ma vie, mon œuvre mais je ne suis comme certains de mes petits camarades qui peuvent parler d'eux inlassablement. Ca y est. 2 lignes et mon mauvais fond reparaît. J'aurais pu aussi en faire un blog politique pour relayer religieusement, à l'instar d'autres petits camarades, la pensée du grand homme qui sauvera la France. Mais j'ai trop peur de subir les foudres des commissaires politiques qui traquent impitoyablement, partout et toujours, la pensée déviante. Et puis, plusieurs concurrents de La Rochette m'ont fait part de leur regret de ne plus pouvoir lire mes comptes-rendus. Même si, en parfait individualiste, j'avais conçu ce blog uniquement pour me faire plaisir et sans me soucier de qu'on pourrait en penser, ça m'a fait chaud au cœur et je me fends donc d'un nouveau CR.

     

    Quasiment 6 mois sans tournoi, ça ne m'a pas manqué mais j'arrive quand même à La Rochette motivé et plutôt content. Je retrouve avec plaisir des gens que je n'avais pas vu depuis longtemps : Michel K, éminent historien, Elodie, Olivier, compagnon des séances survoltées du Mercredi soir, M. et Mme Moalic, Martine, etc... J'en retrouve d'autres avec beaucoup moins de plaisir (Ah, ce mauvais fond !).

     

    Je n'ai pas souvenir d'un tournoi de La Rochette aussi relevé. Outres les parisiens, tout le gang des crypto-grenoblois (membres actuels, anciens, futurs, repentis, satellites, autres...), plein de vedettes TV (Guillaume, Martine), plus des stars des 12 coups de midi (Xavier et Romain, surnommé « le petit mitron » ou « le petit pompier », si j'ai bien compris mais je ne suis pas fan de cette émission et de ses surnoms nunucho-débiles, à l'image de l'émission et de son animateur).

     

    Formule classique : 2 9PG, 1 4ALS. Les 20 1er en tournoi A, les autres en tournoi B. 4 parties complètes. Les 4 vainqueurs et le meilleur 2ème en finale.

     

    Dans ma 1ère partie, Sébastien, un des actuels kadors du circuit. 6 mois sans approcher un buzzer, je ne sais pas trop ce que ça va donner. Finalement ça se passe bien. J'ai 1 ou 2 réponses à 3 points qui me permettent de sortir 1er.

     

    2ème partie homogène avec 4 outsiders. Et je sors encore une fois tranquillement 1er.

     

    Les 4 ALS ne m'inspirent pas et je prends par défaut « autour de la danse classique ». Le questionnaire est également classique, pas très difficile, et je fais 4 (danseuse anglaise à 4 ? L'inévitable Margot Fontaine).

     

    Dans ma ½ finale, l'inévitable Christophe qui continue toujours à faire ses 40 tournois pas an, sans lassitude, ni état d’âme, est mon principal adversaire. Je commence bien et suis en tête. Un machiniste qui ne se décide à lancer qu'à la fin de la lecture me fait rater la qualif et me fait un peu sortir du match. J'y reviens juste à temps pour arracher la 1ère place, devant Christophe et Régis.

    Pas de 4ALS excitant et en avant pour « Autour du poison ». Début catastrophique mais la 2ème série de questions me permet d'arracher les 3 points.

    Christophe fait 4. Tout dépend de Régis qui a la bonne idée de prendre « les prénoms dans les chansons de Brassens ». Questionnaire typiquement casse-gueule. Et ça ne manque pas.

    Le manque de compétition me rattrape dès le début du FAF contre Christophe. Sauce originaire de Chine. Je sais immédiatement que c'est le ketchup... mais suis incapable de retrouver le nom :-( Finalement je remonte grâce à une belle réponse à 4 (parousie) et conclus 12/10 grâce à un indice mythologie qui arrive au bon moment. Meilleur perdant, Christophe est repêché.

     

    Dans les derniers tournois que j'avais fait, c'est lors des 9 PG très relevés que j'avais calé. Mes réflexes ne sont plus les mêmes qu'il y a 4 ou 5 ans, ne fréquentant plus les clubs depuis longtemps, je manque d'entraînement et, surtout, je n'ai plus l'investissement pour jouer ma vie sur chaque question avec des anticipations folles sur chaque début de quart de mot. Donc, il me faut compter sur 1 ou 2 questions à 3 points que mes adversaires n'auraient pas. Très hypothétique... Et malheureusement, le questionnaire ne me convient pas du tout. Je peux juste sauver l'honneur mais je dois laisser sortir Christophe, Grégory et Sébastien.

    Christophe est victime d'un choix catastrophique aux 4ALS.

    Et Sébastien emporte logiquement, grâce à 2 belles réponses à 4, le FAF.

    A noter que c'est Olivier qui remporte le tournoi B.

     

    Bilan du tournoi :

     

    • Comme toujours accueil et organisation impec.

    • Rien à redire sur la qualité du petit dej et du repas (enfin, c'est ce qu'on m'a dit et je fais confiance).

    • Lots corrects et classiques.

    • Formule très correcte avec un tournoi B qui donne satisfaction à tout le monde.

    • Lecteurs très corrects, clairs et s'arrêtant à temps.

    • Les machinistes. Ah, il y a longtemps que je n'ai pas exprimé ma sainte colère :-) En tournoi, il faut oublier les (mauvaises) habitudes des séances de club. Il faut IMPERATIVEMENT lancer dès que le lecteur commence à parler. Il n'y a aucune raison d'attendre la fin de la question. En tournoi, les concurrents anticipent comme des fous et il n'y a rien de plus énervant que d'appuyer le 1er et de ne pas avoir la main parce que le machiniste a estimé que c'était trop tôt. Donc, soyez vigilants !!!!

    • Les questions. Dans l'ensemble c'est très correct. Quelques dosages discutables (questions à 1 point introuvables). Les 4 ALS sont correctement dosés et homogènes. Par contre, attention aux thèmes. 2 questionnaires cinémas sur les 4 proposés, ça n'est pas logique. FAF sélectifs, sans trop de cadeaux. Donc du bon travail dans l'ensemble. Quelques concurrents ont trouvé les questionnaire trop difficiles. Ça devient la quadrature du cercle que de faire des questionnaires qui plaisent à tout le monde, suffisamment abordables pour que tout le monde puisse jouer et suffisamment sélectifs pour que permettre à l'incroyable niveau des meilleurs de s'exprimer. Peut-être être très vigilant au niveau des questions à 1 point et faire plus facile sur la fin des questionnaires ?

    • En conclusion, excellent tournoi.

     

    Bilan personnel :

     

    • Je me suis surpris. J'ai été plutôt bon.

    • Quelques problèmes de concentration mais pas mal de belles réponses.

    • J'ai calé au 9PG final pour plein de raisons : questionnaire pas dans mes cordes, manque d'agressivité, etc...

    • Tant que je ne rejouerai pas en club (et c'est pas prévu) ça sera ma limite.

    • Mais j'ai passé une journée agréable sans me mettre de pression.


    2 commentaires
  • Grosse affluence parisienne au tournoi de La Rochette. Plus le grenoblois Pascal, Christophe S. etc.

    On est revenu à l'ancienne formule : 2 9PG, 1 4ALS. On garde les 10 meilleurs pour 2 ½ et un FAF final. Match de classement pour tout le monde.

     

    Ma 1ère poule m'oppose notamment à Daniel (Champs). Et je ne vois rien...Avec bien du mal j'arrive à sauver une 2ème place précieuse pour garder ses chances de passer le cut.

    2ème poule. Pas bien meilleur mais 1 ou 2 questions à 3 points me permettent d'obtenir une précieuse 1ère place.

    Attention aux 4ALS, cruciaux pour la qualif. J'ai de la chance d'avoir 2 thèmes qui m'inspirent. Allons-y pour « Autour de l'échec ». J'assure un bon 3, seul un film inconnu m'échappe.

     

    Fin des qualifs à une inespérée 3ème place.

     

    Après les matchs de classements, place aux ½ finales.

    La mienne m'oppose à Pascal, Christophe, Daniel et Alain (Clères). Comme lors des dernières finales je ne vois rien. Pascal et Christophe sont sortis alors que je suis encore à 0. A Montpellier et au Mans je m'en étais sorti de justesse. Je marque enfin 3 points... mais le soufflé retombe aussitôt. Pas de miracle. Une nouvelle mauvaise anticipation et je suis logiquement éliminé.

     

    La finale verra la victoire sur le fil de Christophe A. sur la parisienne Elodie.

     

    Bilan du tournoi :

    • Accueil sans problème

    • Lots très corrects

    • Très bons lecteurs (attention aux pataquès quand même...), RAS pour les machinistes ou l'arbitrage.

    • Personnellement, je préférais la formule de l'année dernière avec 25 qualifiés mais celle-là tient aussi tout à fait la route.

    • Les questionnaires. Et bien, les petits problèmes de l'année dernière ont été résolus. C'est bien rédigé, bien dosé. Pas d'erreur, pas de doublon. Même les 4 ALS étaient homogènes. Les FAF, trop faciles l'an dernier, étaient cette fois-ci d'une difficulté tout à fait normale pour un tournoi. Pour pinailler, j'ai trouvé qu'il y avait surreprésentation d'art et de cinéma mais c'est très subjectif.

    • En résumé, très bon tournoi. Bravo au club de la Rochette.

     

    Bilan personnel :

     

    • Le début de la saison avait été satisfaisant avec 2 belles performances à Montpellier et Saint-Amand mais, depuis, c'est la chute libre...

    • Nul, pas concerné, me demandant ce que je faisais là, ça faisait longtemps que je n'avais pas fait un aussi mauvais tournoi. Je rame déjà pas mal lors des 9 PG relevés depuis un bout de temps mais là, j'ai été inexistant.

    • Un fin observateur de la vie qpucienne (en fait, moi) avait écrit il y a 2 ou 3 semaines « Vienne a été mon chant du cygne ». L'agonie est longue et douloureuse...

    • Plus que 2 tournois avant les vacances.

    • On verra après si je suis toujours motivé. Les tournois, c'est du temps, de l'argent, de la fatigue et ça oblige à croiser certaines personnes que je n'ai pas envie de voir... Et oui, en plus je deviens de plus en plus misanthrope :-) Si c'est en plus pour être ridicule...


    1 commentaire
  • Après une première quasi-parfaite Le Mans remet ça.

    40 inscrits et du beau monde : tous les cadors parisiens, rennais, Sébastien (Grenoble).

    Toujours 2 9PG, 1 4ALS et on garde les 20 meilleurs pour 4 ½ finales.

    La journée commence mal. Mal dormi, failli rater mon train à cause d'horaires fantaisistes fournis par la RATP, train en retard...

    J'arrive juste à temps. Le temps d'enfourner 2 ou 3 viennoiseries et j'embraye déjà dans la 1ère poule. Et début d'une journée cauchemardesque au niveau des tirages de poule. Je retrouve Pierre et Andréa. Je commence bien, suis au coude à coude avec Pierre mais finalement un mauvais pile ou face (année où le mur de Berlin... Au choix, la construction ou la destruction) m'est fatal. Je m'endors même sur le buzzer et Andréa finit pas me remonter. Je sauve la 3ème place.

    Bon, ça devient limite pour le cut. Pas d'erreur possible aux 4ALS.

    J'ai la chance d'avoir un thème qui m'inspire « le Roman de Renard ». Sans souci et j'assure un bon 13/20.

    2ème 9PG un peu moins relevé où je retrouve José. Je commence très bien, m'endors à nouveau mais me réveille cette fois-ci à temps pour finir 1er.

    Fin des qualifs à une bonne 4ème place.

    Quelques surprises avec des favoris qui ne passent pas le cut : Christophe, victime de 2 poules relevées et d'un 4ALS catastrophique, José et Andréa.

    Ma 4ème place m'assure d'être une tête de série et donc une poule plus clémente... Bingo : Pierre, Jérôme, Lionel, Elodie... J'ai joué beaucoup de finales moins relevées que cette ½... Pas ma journée...

    Comme il y a quelques semaines à Montpellier je ne vois rien pendant 90% de la partie. Pierre survole le 9PG et sort 1er, suivi de Lionel. Jérôme et Elodie ont un peu d'avance mais je finis par les coiffer.

    Pierre fait 4 aux 4ALS, Lionel 3 et, comme prévu, ils me laissent 2 thèmes qui me font rêver : G.Harrisson et le parachutisme. Je ne suis pas un fervent admirateur des Beatles et prends par défaut le parachutisme sans gros espoir. Et puis, l'autrichien Baumgartner revient du diable-vauvert pour que j'arrache les 3 points.

    Jeu décisif contre Lionel. J'avais gagné 2 fois à cette loterie à Montpellier. Là, une sous-préfecture française m'est fatale. J'ai déjà du mal avec les préfectures...

    Dommage car si je n'aurais peut-être pas battu Pierre j'aurais certainement marqué assez de points au FAF pour être le meilleur perdant et donc repêché...

    En finale, Sébastien battra sur le fil le rennais.

     

    Bilan du tournoi :

    • Accueil toujours impeccable.

    • Lots sympathiques

    • Très bons repas, du matin au pot de départ.

    • Très bons lecteurs, aucun problème de machinistes, ni d'arbitrage.

    • Formule satisfaisante avec la réserve habituelle sur la longueur du 4ALS. Une grosse réserve : pour départager les 2 derniers qualifiés pour les ½ finales parmi les 3 ex-aequo on fait appel à une règle discutable (score aux 4ALS si j'ai bien compris). A mon avis, il faut faire un jeu décisif.

    • Donc bonne organisation même si le tournoi se termine avec pas mal de retard, à mon avis essentiellement à cause de quelques défauts dans les questionnaires.

    • Les questionnaires :

      • Bien rédigé, pas d'erreur, pas de doublons, alternance de questions classiques et des fameuses questions de « djeuns » avec quelques jeux vidéos ou internet qui m'étaient parfaitement inconnus.

      • Quelques petits axes d'amélioration (discutables, bien évidemment) :

        • Les questionnaires étaient difficiles dans l'ensemble et ont souvent bafoué le 1er commandement que Faudon Le Grand a délivré à ses disciples du haut de la colline de Fourvière « A toute question, au moins une personne dans la salle donnera la réponse ». Je préfère ça aux questions trop faciles mais, dans ce cas, il faut passer à des questions plus abordables au bout de 18 ou 21 questions. Sinon, ça s'éternise.

        • Les questionnaires de la consolante n'étaient pas adaptés. Ils faut les faire un peu plus faciles sinon ça rame..

        • Quelques écarts de difficulté aux 4ALS même si c'était mineur.

        • Quelques remarques encore plus personnelles : j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de sigles, parfois 3 ou 4 questions de cinéma dans un même 9PG.

    • Mais, pour conclure, les questionnaires étaient bons et le tournoi a été une nouvelle grande réussite.

     

    Bilan personnel :

     

    • Pfff... C'est la saison de la loose... Je joue plutôt bien, j'ai gagné bien des tournois en étant moins bon mais entre les erreurs payées cash et un gros manque de réussite, ça ne marche jamais.

    • Bon, ça n'est pas très grave. Comme l'écrivait un grand sage …. ou moi, la semaine dernière... : je vais faire mon programme prévu jusqu'au mois de Juin et on fera le point à ce moment-là. J'ai déjà arrêté le club, je me pose la questions pour les tournois.

    • En ce moment j'ai plutôt en tête l'insoutenable compte à rebours jusqu'à mes prochaines vacances au paradis.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique