• Accueil

    Faut voir....

    Ce blog est comme moi. Pas dans une forme olympique mais pas complètement mort :-) Donc compte-rendus au rythme de mes envies, sans grande visibilité et au gré de mes humeurs.

  • Vienne est toujours un tournoi que je fais avec le même plaisir. Ne serait-ce que pour revoir toute l'équipe de ce club avec à sa tête l'inégalable Jean-Paul. C'est aussi l'occasion de revoir des gens que j'apprécie beaucoup et que je n'ai que rarement l'occasion de croiser, les amis Andréa et Bernard notamment.

     

    Comme toujours, le tournoi a fait le plein en 1 mois (80 places !) et quasiment tout ce qui se fait de mieux dans le petit monde QPUC est présent. Et 2 petits nouveaux parisiens : Elodie et Erwan.

     

    Formule classique et toujours aussi excitante. 8 9PG (12, 11, 10 points). Le 1er va directement en finalement. Pour les 20 suivants, 4 ½ finales. Et finale à 5.

     

    Mes 9 PG du matin se passent bien. Un peu de mal sur le 1er, on ne se refait pas. Mais 1 2ème place et 3 1ère.

    L'après-midi est beaucoup plus difficile. Je termine péniblement 3ème des 2 poules quasiment les plus faciles sur le papier. Mais ça fait partie du charme de ce tournoi, ces candidats qui jouent à fond leur chance toute la journée et se subliment sur une partie.

     

    Fin des qualifs à une correcte 8ème place avec 91 points sur 96. Le cut était assez haut (85).

     

    Grégory est comme d'habitude le brillant 1er.

     

    Le boustrophédon me réserve une poule relevée (mais elles le sont toutes plus ou moins) : Christophe, Karim qui n'a pas trop forcé en qualif, Tony et Claudine.

     

    Karim hausse son niveau de jeu et sort largement 1er. Derrière ça ferraille dur. 1 ou 2 hésitations de ma part et Christophe sort 2ème. J'arrache la 3ème.

     

    Karim fait un petit 2 sur un questionnaire piégeux qui, en théorie, aurait du lui convenir (les mots de 6 lettres commençant par O).

    Christophe assure 3 sur quelque chose de plus abordable (Marc et Jean-Marc célèbres)

    Il me reste « autour de Mai 68 » et « les écrivains médecin ». Je ne connais pas bien Mai 68 et la littérature est un des thèmes où je ne suis pas trop mauvais. Donc le choix est vite fait.

    Tranquille jusqu'à 3 mais je suis plutôt content de retrouver l'écrivain brestois auteur des « Immémoriaux » : Victor Segalen.

    Karim étant fort marri, je retrouve Christophe au FAF.

    Ca commence par un gros piège sur un cinéaste noble avec je ne sais plus quelle relation à l'Allemagne. Je tente Von Trotta. J'aurais été assez fier de moi mais en fait il ne s'agit « que » de Visconti. Le reste se passe mieux. J'ai 2 ou 3 réponses que Christophe n'a pas et je gagne logiquement 14/6.

     

    La finale m'oppose à Grégory, Khorem, Pascal et Bernard.

     

    Dans ce genre de 9 PG il faut vraiment être au top et c'est là que je constate que je manque d'entraînement. Plus l'habitude d'anticiper ou de buzzer sur l'indice donné par le lecteur. De plus pas de réussite sur une reprise de main qui ne me revient pas alors qu'elle m'aurait permis de sortir. Grégory et Khorem sortent. Question décisive. Quel nom a pris en 1914 Saint-Pétersbourg. Du temps de ma splendeur j'aurais anticipé sur le 1914 ou, au moins, buzzé sur le début de Saint. Je n'ai plus ces automatismes et doit donc laisser Bernard se qualifier.

    Fin du tournoi à une très bonne 4ème ou 5ème place. Et on se sauve pour ne pas rater notre train sans assister à la nouvelle victoire de Khorem.

     

    Bilan du tournoi

     

    Comme toujours accueil parfait. Toute la journée se passe dans la convivialité.

    Aucun souci de machiniste, de lecteur ou d'arbitrage.

    La formule est toujours aussi formidable.

    Un magnum de vin comme lot. Parfait.

    Les questionnaires sont toujours aussi nickel. Pas d'erreur, pas de doublon, Quelques pièges ou questions amusantes. Évidemment c'est très classique (c'est voulu).

    Je pourrais juste reprocher 1 questionnaire vraiment trop difficile où seules les questions à 1 point étaient trouvables. Il a fallu attendre la fin du questionnaire où les rédacteurs mettent du plus abordable pour décoller. Et un 4ALS pas très bien foutu et qui a été fatal à Karim.

    Mais quel plaisir de ferrailler toute la journée dans des parties d'un tel niveau.

    Nul doute que Vienne fera le plein aussi rapidement l'année prochaine.

     

    Bilan personnel

     

    Très content de mon tournoi.

    J'ai fait des 9 PG très corrects toute la journée sans gros trou comme l'année passée.

    J'ai fait un excellent 4 ALS et je n'ai laissé aucune chance à Christophe au FAF.

    Comme déjà dit, j'ai payé mon indépendance, le manque d'entraînement en club, lors du 9PG de finale.


    1 commentaire
  •  

    Pas de grosses ambitions pour mon retour à Rennes. Trop de problèmes personnels à gérer en ce moment pour arriver serein et concentré sur le jeu.

     

    D’autant que le plateau est extrêmement relevé : 53 concurrents dont plein de parisiens, des grenoblois, Urou, etc…

     

    Formule habituelle : un questionnaire écrit de 30 questions, 2 9PG, 1 4ALS. Les 25 meilleurs en tournoi 1, les autres en matchs de classement.

     

    Correct 20/30 sur un questionnaire bien équilibré et calibré. Les habituelles questions djeuns de Rennes étant complétement hors de mes compétences. Du temps où j’étais complétement investi dans les tournois je faisais quelques efforts sur tous ces hobbies à la mode, les séries d’actualité, les écrivaillons en vogue mais maintenant…

     

    J’ai du mal sur le 1er 9PG à devancer le lyonnais Matthieu mais ça passe sur le fil.

     

    4 ALS correct sur « les explorateurs du 18ème ». 3 points. Un obscur comte hongrois qui est allé se perdre dans le Pacifique m’échappe.

     

    2ème 9PG beaucoup plus tranquille.

     

    Fin des qualifs à une bonne 2ème place.

     

    Je n’ai pas voulu regarder les poules des ½ finales avant le repas, histoire de ne pas gâcher ce moment de convivialité. Avec la réussite qui est la mienne en ce moment, je m’attends au pire malgré cette 2ème place qui devrait me dégager la voie. Et effectivement j’ai le droit à une des 2 pires poules avec notamment Jérôme, Lionel, Sylvie.

     

    Jérôme a été assez mauvais lors des poules mais il n’est pas double tenant du titre pour rien. Il retrouve son niveau et survole le 9PG.

     

    Derrière c’est très serré. Lionel sort 2ème et j’arrache la 3ème place.

     

    Jérôme fait 3 aux ALS. Lionel fait un 4 ALS très moyen et se contente de 2, me laissant en vie.

     

    J’ai le choix entre « les marques de lingerie » et « les différents types de voie ». Quasi-sûr de faire 2 sur les voies mais je me vois mal faire plus. Je décide de tenter un coup de poker avec la lingerie. Généralement ce genre de questionnaires au titre effrayant est finalement très jouable. Funeste idée de tenter ce genre de pari avec ma réussite actuelle. Je me plante en beauté et me contente d’1. Fin du tournoi à la 15ème place.

     

    Lionel bat de justesse Jérôme. Il récidive en finale en battant d’un souffle un autre parisien, Vincent. C’était son jour.

     

    Bilan du tournoi

     

    • Accueil, convivialité au top.

    • Lecteurs et machinistes impeccables

    • Lots au-dessus de la moyenne avec quelques bouteilles pour les meilleurs et des livres originaux.

    • Formule très satisfaisante.

    • Questionnaires parfaits, y compris le questionnaire écrit.

    • C’est bien rédigé, pas de doublon, quasi pas d’erreur, original, amusant. Il y a des questions sur des jeux vidéos, des séries TV récentes, etc.. mais ça reste dans des proportions acceptables.

    • Seul petit reproche : les questions à 3points du 9PG sont dans l’ensemble trop difficiles. Beaucoup sont restées sans réponse malgré le niveau général des candidats.

    • Donc en conclusion, excellent tournoi

     

     

     

    Bilan personnel

     

    • Niveau de jeu correct

    • Après, quand on ajoute à la malchance dans les tirages une bonne dose de mauvaise inspiration…

    • Reste le plaisir de retrouver 2 gentlemen du buzzer : Jacques T et Michel K

    votre commentaire
  •  

    Du temps de ma splendeur j’ai gagné 2 fois à Anzin Saint Aubin, dont un mémorable doublé avec une victoire la veille à Cosnac. Pour mon retour très faible affluence (y-a-il une relation de cause à effet ?). En tous cas, alors qu’on tourne d’habitude à 50 participants, là on plafonne à 23 !

     

    Les organisateurs en ont profité pour mettre en place une formule généreuse : 3 9PG, 1 questionnaire par écrit, 1 partie complète. Les 10 meilleurs en ½ finale avec FAF entre vainqueurs. Parties de classement pour les autres.

     

    Pas de problèmes pour mes 9 PG. Pas très rapide mais les questions à 3 points me suffisent.

     

    Questionnaire écrit correct, sans plus.

     

    Dernière étape des qualifs avec la partie complète. Malgré un 4 ALS moyen sur les anciens noms de pays, je bats tranquillement au FAF Laurent.R

     

    Tirage au sort des ½ où je retrouve Christophe S., le couple belge Ghislaine et Jean-Marie. C’est serré mais je fais un bon 9PG et sors juste avant Christophe.

     

    4 sur les « mots n’ayant que A comme voyelle » avec comme attendu le jacaranda.

     

    Christophe et Jean-Marie ont recours au jeu décisif pour se départager et je retrouve Christophe au FAF.

     

    1ère question et on cherche une ville d’Asie. Pas d’indice avant que la main ne passe… et que le fameux indice n’arrive : Route de la soie ? Samarkand sans doute ? Oui, 3/0 pour mon adversaire.

     

    Puis 7/0 suite à question chanson, grande spécialité de Christophe.

     

    Une question introuvable et Christophe a à nouveau la main. « Résine fossile » dans la zone des 4 points… Si ça n'est pas l'ambre, je mange le buzzer. Heureusement pour le matériel que Jean-Claude L. a confectionné avec ses doigts de fée, c'est évidemment ça. 11/0. Pfff.. Tout se passe mal. Et Christophe conclut sur la suivante où j’ai vraiment baissé les bras.

     

    En finale, Christophe a beaucoup moins de réussite et commet quelques erreurs. Cédric, son jeune adversaire, en profite pleinement pour remporter un succès surprise.

     

    Bilan du tournoi

     

    • Comme toujours, accueil et convivialité garantis

    • Lots classiques

    • Bon repas, comme toujours à Anzin

    • Formule de tournoi très généreuse profitant à plein de la faible participation. Quelques gros cafouillages pour la constitution des poules. D’où l’intérêt des macros excel qui gèrent ça à la place des organisateurs…

    • Pas de problème de lecture ou d’arbitrage.

    • Les questionnaires sont dans l’ensemble bien rédigés, bien dosés.

    • 2 gros défauts cependant :

      • Beaucoup, beaucoup, beaucoup d’actualité. On a du faire la totalité des films et livres sortis en 2018. Ca a toujours été la marque de fabrique d’Anzin mais là, c’était vraiment beaucoup.

      • Quelques gros cadeaux lors des FAF (résine fossile, acteur ayant pour vrai nom Espinasse, Bonickausen).

      • On pourra aussi noter quelques erreurs de date, facilement vérifiables.

     

    Mais dans l’ensemble, bon tournoi.

     

    Bilan personnel

     

    • Comme souvent, gros manque de réussite.

    • Le FAF contre Christophe m’a rappelé mon dernier FAF contre François à la télé. Rien à faire.

    • Et pourtant pas grand-chose à me reprocher. J’ai bien joué toute la journée.

    • La malédiction en tournoi comme à la télé me poursuit.

    • Point positif : le plaisir de revoir Jean-Claude qui se fait rare dans les tournois et dont j'ai regretté les questions "aviation" et 'sciences"

     


    1 commentaire
  •  

    Du temps de ma folle jeunesse, où, avec quelques kilos en moins et beaucoup de cheveux en plus j’étais à peu près consommable, j’ai eu une copine caennaise.  Avec elle, nous fréquentions les coins les plus sympas de Caen, des cafés les plus agréables aux stations balnéaires de la côte. Pour mon retour, j’ai choisi par commodité un hôtel près de la gare. Et là, on est vraiment à des années-lumière de ce Caen agréable que j’ai connu.  Rien à redire sur l’hôtel, propre et impersonnel, mais les environs de la gare sont à mi-chemin entre la jungle de Calais pour tous les mecs d’origine incertaine qui semblent squatter le quartier et la Goutte d’Or pour tous les trafics douteux qui se déroulent à ciel ouvert. Jamais je n’ai entendu autant de mecs me murmurer « shit, shit » lorsque je passais à proximité d’eux. Les quartiers de gare sont rarement des modèles d’urbanisme harmonieux mais là ça dépasse tout ce que j’ai pu voir de glauque. Pas très rassuré au moment de sortir pour dîner… Fin de la parenthèse et retour à QPUC.

     

    Je n’étais pas venu depuis 6 ans et un tournoi assez catastrophique. En cherchant un peu sur ce blog, on peut en retrouver le compte-rendu. L’équipe dirigeante a changé et je retente le coup.

     

    30 participants et c’est très relevé : Urou, Rennes, Khorem, Christophe, Erwan, Marc.. Bref, va pas falloir trop traîner en route pour être en ½ finale.

     

    2 9PG, un 8ALS par écrit. Les 10 meilleurs pour 2 ½ finales complètes et FAF entre les 2 vainqueurs. Partie de classement pour tout le monde.

     

    1ère poule très relevée avec les très rapides Anthony et Aurélien. Finalement je fais un excellent 9PG et sors largement 1er.

     

    Pour les 8 ALS, 2 thèmes abordables (courants de peinture et chansons de film) et 2 thèmes beaucoup plus ardus (crustacés et souverains de l’Antiquité).

     

    J’assure un score correct sur la peinture malgré une erreur stupide (le muralisme me semble beaucoup trop simple pour une question à 4 points et je me complique la vie).

     

    2ème poule avec Henrik (Le Mans). Là encore, bon 9PG et je gagné ma poule.

     

    C’est largement suffisant pour être dans les 10. Seule victime notable de ces qualifs : Marc qui a complétement foiré un 9PG.

     

    Dans ma poule Grégory, Christophe, plus un monsieur et une dame dont j’ai oublié les noms.

     

    Alors que mes 2 premiers 9 PG se sont très bien passés, celui-là est très frustrant. Avec toujours le même scenario : des questions pas très compliquées, un concurrent qui anticipe et se trompe, 2 ou 3 autres candidats (dont moi) qui se battent sur le buzzer pour récupérer la main … et ça tombe toujours à côté de mon buzzer… Très, très frustrant car je ne sais vraiment pas quoi faire. Pas un problème de place au buzzer puisque je suis au 3 et les 4 et 5 récupèrent régulièrement la main. Pas un problème de technique car on a tous la même… En tous cas, je suis un peu désespéré et je suis très tenté de baisser complétement les bras.  Et puis, 1 ou 2 réponses où je suis le plus rapide, 1 ou 2 réponses que je suis le seul à connaître et je recolle. J’ai même l’occasion de finir en tête. Le lecteur demande le romancier ayant pour héros Porte-noix. Je suis perplexe et cherche désespérément du côté de V.Hugo ou Balzac.  La dame à ma droite est plus perspicace que moi. Elle devine que le lecteur a eu le même professeur d’anglais que JP.Faudon et qu’il s’agit de Portnoy… Grrr…

     

    Sur la question suivante Christophe sort à son tour.

     

    Pour la question décisive pour la 3ème place, on cherche une maladie de peau. Je joue mon va-tout avec l’impétigo. Mauvaise pioche. Grégory tombe juste et sort. Fin du tournoi à la 7ème place. Très frustrant pour la façon dont ça s’est passé et la suite du tournoi qui m’aurait plutôt inspiré.

     

    Grégory sort vainqueur de la 1ère poule.

     

    Dans l’autre poule Erwan est à une réponse de sortir Khorem mais le dernier mot reste au Maître.

     

    Par contre, pas beaucoup de suspense lors du FAF finale. Khorem bat nettement Grégory.

     

    Bilan du tournoi

     

    On est à des années-lumière de ma précédente expérience. Là, c’est un bon tournoi.

     

    Accueil parfait

     

    Lots classiques. Bon pas de coupe.

     

    Formule satisfaisante.

     

    Aucun problème de machiniste ou de lecteurs (à part le léger incident de Portnoy)

     

    Pas de problème d’arbitrage

     

    Les questionnaires sont très classiques. Bien rédigés, bien dosés et assez variés. Donc très corrects.

     

    Comme toujours quelques petites remarques, mineures et évidemment contestables

     

    • Grosses différences de niveau sur les 8 ALS. 2 jouables et 2 très difficiles. On en choisissait 2 et on ne gardait que le meilleur mais dur, dur pour ceux qui ont choisi les crustacés et les souverains antiques !

    • Peu d’indices dans la zone des 4 points au FAF.

    • La difficulté des jeux devrait être plus adaptée à la phase du tournoi. Plus facile pour les 1ères parties de classement et, surtout, un peu plus difficiles pour les ½ finales. Là, tout était du même niveau.

     

    Mais, comme déjà dit, bon tournoi

     

    Bilan personnel

     

    Très frustré de cette élimination alors que j’avais été plutôt bon en qualifs.

     

    Je ne comprends pas trop ce qui s’est passé sur les reprises de main et, en tout cas, ça a été un handicap rédhibitoire.

     

    Même si je suis revenu à bon niveau, il me manque les 3 / 4 % qui m’auraient permis dans mes meilleures années de surmonter ces aléas.. 


    votre commentaire
  •  J’ai voulu voir Vierzon et j’ai vu Vierzon… Et même sa banlieue : Vignoux sur Barangeon

    45 ou 46 participants : Véretz, Saran, Maurepas, 2 lyonnais, Jean-Jacques T., Georges F., Daniel D., etc..

    2 9PG, un 4ALS individuel. Les 25 premiers en tournoi A, les suivants en tournoi B. Puis parties complètes et finales pour les vainqueurs.

     

    Pas de soucis pour mes 2 9PG que je gagne facilement.

    Sorti 1er mais le 4 ALS se fait dans l’ordre des plots et j’étais au 5. On me pique les thèmes où j’aurais cartonné et il ne me reste que des thèmes pas folichons. Je me rabats sur les catastrophes en France depuis 1900. Il est très, très difficile et j’ai bien du mal à faire 2.

    Bon, pas trop de conséquences car les 25 premiers sont qualifiés. Mais ce manque de chance me coûte une place de tête de série.

     

    Dans ma ½ finale, notamment Oussama et Sylvie (Veretz).

    9 PG très, très compliqués. Manque de rapidité, mauvaises anticipations et pas moyen de se refaire avec les questions à 3 points, carrément introuvables. Oussama sort 1er, suivi de je ne sais plus qui. Je suis très en retard sur mes 2 derniers concurrents (dont un qui est déjà à 8) et ça sent l’élimination prématurée. Une question difficile que je trouve enfin (autre nom de l’atlante ? Télamon) me relance. Et dans la douleur, j’arracha la 3ème place.

    Mes 2 adversaires font 3 et il me reste les « Hervé célèbres ». Je fais aussi 3, ne retrouvant pas le journaliste « Hervé Claude ».

    Jeu décisif général dont je me sors de justesse, derrière Oussama.

    Le FAF va-t-il être aussi besogneux que le reste ? Non. Cette fois-ci je suis bien dans le coup et gagne 12/2

     

    Je retrouve en finale Daniel D., Christian M., Marie-Christine N. J’ai oublié le nom du 5ème larron…

    Je fais cette fois-ci un excellent 9PG et sors facilement 1er, suivi de Daniel et Marie-Christine.

    Je prends les mathématiciens célèbres mais le joue très mal. Un tout petit point alors que les 2 étaient jouables. Après ça devenait plus dur…

    Daniel assure 2 sur « La guerre du Pacifique »

    Marie-Christine a un boulevard avec les prix Goncourt… mais joue aussi mal que moi.. Un aussi.

    Jeu décisif une nouvelle fois dont je me sors encore.

    Pfff.. Arriver en finale après un tel parcours du combattant m’a épuisé.

    Le FAF contre Daniel s’annonce difficile car il est redoutable.

    Et je commence par lui donner 4 points en répondant une stupidité sur un de mes points forts, l’histoire. Bataille de 1709 ? Je sais très bien que c’est Malplaquet mais, allez savoir pourquoi, je change d’avis au moment de répondre et sors Denain… Daniel ne se fait pas prier pour récupérer les 4 points.

    Le reste est meilleur et je me détache 11/4.

    Daniel a de la ressource et remonte jusqu’à mener 17/11. Ca sent le roussi.

    Mon adversaire commence à faire des erreurs et finalement on se retrouve à 20/18.

    J’ai 2 fois l’occasion de conclure. A chaque fois, je me complique la vie, change d’avis au dernier moment et finit par perdre 21/19.

    Trop de cadeaux faits à un tel adversaire et des regrets…

     

    Bilan du tournoi

     

    On est toujours parfaitement accueilli.

    Bon repas et lots au-dessus de la moyenne, pas les simples livres habituels.

    Bons lecteurs et bons machinistes.

    Formule très satisfaisante.

    Pas de problème d’arbitrage.

    Les questionnaires sont toujours très corrects depuis qu’Hervé M. en a repris la supervision.

    Bon, certains se plaignent « il y a trop de cinéma, il y a trop de mythologie », d’autres « il n’y a pas assez de cinéma, il n’y a pas assez de mythologie ». Il faudrait vraiment les avoir sous les yeux pour analyser mais, à en live, rien ne m’a choqué.

    C’est bien rédigé, pas d’erreur, pas de doublon. FAF sélectifs sans être introuvables.

    2 petits reproches :

     

    • Certains 4ALS étaient vraiment plus difficiles que les autres. Mais bon, c’est le problème des 60 ou 70 4ALS rédigés.

    • Les questions à 3 points du 9PG étaient vraiment rudes. J’en ai trouvé peu et la plupart auraient déclenché l’ire du Grand Faudon car (tous en chœur) « dans la salle, au moins un spectateur la réponse trouvera ».

     

    En conclusion, excellent tournoi

     

    Bilan personnel

     

    Du très bon (mon 9 PG de finale, mon FAF de ½ finale), du moyen (FAF de finale) et du très mauvais (9PG de ½ finale et 4ALS de finale)

    Une nouvelle place d’honneur qui prouve que je suis revenu à un bon niveau.

    Mais je suis le Jean-Claude Dusse de QPUC. J’ai des ouvertures mais je n’arrive pas à conclure…


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique